Achats vin : les habitudes de consommation des Français

Voilà quelques jours, nous avons vu les habitudes de consommation des Français concernant leur achat de vins. Et si nous ne vous avions pas tout révélé ?

Qui l’eût cru ? Les acheteurs de vin ont des habitudes de consommation parfois très poussées. C’est là que l’on se rend compte que la moindre variable peut pousser un producteur vers le succès.

Les bonnes conditions de conservation de bouteilles de vin essentielles dans l'acte d'achat vinPar exemple, saviez-vous que 25% des acheteurs de vin préfèreront acheter un vin médaillé ? C’est, pour eux, un caractère distinctif dans leur décision d’achat.
Autre exemple : si les conseils prodigués par le vendeur correspondent toujours à leurs attentes, 36% des amateurs reviendront acheter leur vin au même endroit. S’ils sentent que le vendeur est un véritable spécialiste, ils reviendront dans 38% des cas. Et si un sommelier est présent sur place, 28% d’entre-eux reviendront dans tous les cas.

Le saviez-vous ? Apparaître dans un guide (Hachette, Gault et Millau) n’aura quasiment aucune incidence sur la vente de vins. De tels guides ne sont lus, en moyenne, que par 14.5% des acheteurs de vin. Soit une très faible proportion de la population Française (moins de 1% de la population Française). Peu de chance, donc, de renouveler une clientèle en étant sélectionné/payant pour apparaître dans de tels guides.

Pour 64% des amateurs (déclarant s’y connaître bien ou très bien en vin), et 49% des acheteurs, s’ils voient que les critères de conservation des vins sont respectés sur le lieu d’achat, cela déclenchera l’acte d’achat.
48% des acheteurs déclarent connaître le temps de conservation optimal des bouteilles contre 86% des amateurs.

Concernant le prix moyen d’une bouteille, prix moyen basé sur les deux derniers achats, 8% des acheteurs déclarent avoir dépensé plus de 20€ contre 18% des amateurs.
Autre donnée intéressante, le prix maximum envisagé : 16% des acheteurs pourraient acheter une bouteille à plus de 50€ contre 32% des amateurs. De quoi faire réfléchir.

75% des amateurs estiment que le vin rouge est bon pour la santé contre 57% des acheteurs.
54% des amateurs pensent qu’un bon vin est forcément associé à un bon plat contre 56% des acheteurs.
37% des amateurs et des acheteurs achètent toujours un grand cru lorsqu’ils offrent un vin.

61% des amateurs ont acheté un vin de Bourgogne sur les 12 derniers mois contre 42% des acheteurs. Les vins de Bourgogne sont les plus sollicités par les Français.

Quelles sont les habitudes de consommation des Français quand ils achètent du vin ?Pour terminer, nous évoquerons les achats de vin sur internet.
5% des acheteurs ont acheté du vin en ligne au cours des 12 derniers mois contre 10% des amateurs.
Pour les acheteurs, la raison de non-achat sur internet est forgée dans la dématérialisation du lieu suivie du manque de contact direct avec le vendeur. Cette tendance est inversée pour les amateurs qui mettent en avant le manque de contact direct avec un vendeur.

Partagez l'information
  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • Google Reader
  • Tumblr
  • LinkedIn

Une pensée sur « Achats vin : les habitudes de consommation des Français »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>