Marketing Beaujolais 2015 : un millésime inhabituel à exploiter

Raisin Gamay Beaujolais été 2015

On est en Beaujolais, tout va toujours bien.
L’état réel des grappes dans le Beaujolais, en cet été 2015, est on ne peut plus normal… en tout cas, si l’on en croit les articles écrits à ce sujet après un communiqué de l’InterBeaujolais sur l’état sanitaire des vignes.

Les grappes sont-elles fermées ? Non. Les grappes sont-elles belles ? Encore moins !!!
C’est pourtant ce qui est clamé de partout.

Beaujolais 2015 : la communication du mensonge.

L’InterBeaujolais montre, une fois de plus, son incompétence en matière de communication et de marketing.

D’une part, les vignes ne sont pas en bon état et elles souffrent de la chaleur. Elles ont un besoin d’eau plus qu’évident. Elles se remettront de tout ça sans aucun problème au cours de l’hiver. Mais stop aux conneries.

Non : elles ne sont pas en pleine forme en ce moment-même ! Un article du Patriote Beaujolais du 9 juillet 2015, s’employait néanmoins à rétablir la vérité. Mais ne laissons plus l’InterBeaujolais raconter un tas d’âneries. On est encore dans une communication du mensonge !
Ne les laissons pas dire n’importe quoi au sujet de notre métier dont ils ne connaissent absolument rien ! Quand, en plein mois de juillet, les feuilles jaunissent et tombent, quand les raisins flétrissent, grillent et finissent par tomber également, on ne peut pas dire que tout va bien et que tous les indicateurs concernant la santé de la vigne sont au vert !
Ce serait un mensonge et nous, nous refusons de mentir. L’honnêteté ne paye peut-être plus beaucoup, mais elle a au moins le mérite de rétablir la vérité et de ne pas prendre les clients potentiels pour des cons.

Vous ne nous croyez pas et vous préférez croire ceux qui ne sortent jamais de leur bureau et n’ont jamais foutu les pieds dans des vignes pour y travailler vraiment ?
Très bien : voici quelques preuves. Ces 9 photos de raisins Gamay Beaujolais 2015 ont été prise sur un périmètre d’un peu plus d’1km². Les vignes n’appartiennent pas au même exploitant et ne sont pas orientées dans la même direction. Certaines sont palissées (tenues par des fils de fer), d’autres ne sont pas relevées ni palissées. Certaines ont tout juste 3 ans quand d’autres ont plus de 80 ans.

Raisin Gamay Beaujolais été 2015   Raisin Gamay Beaujolais été 2015 Raisin Gamay Beaujolais été 2015

Raisin Gamay Beaujolais été 2015 Raisin Gamay Beaujolais été 2015 Raisin Gamay Beaujolais été 2015 Raisin Gamay Beaujolais été 2015  Raisin Gamay Beaujolais été 2015 Raisin Gamay Beaujolais été 2015

Ne dramatisons pas : c’est une bonne nouvelle

Car oui : au lieu de raconter des conneries à qui veut bien les entendre, il est nécessaire d’attirer l’attention sur un point essentiel.
Nous vivons un été jamais vu de mémoire d’Hommes, avec une sécheresse inhabituelle (quasiment pas une goutte de pluie depuis le mois d’avril), des températures au-dessus de 35°C quasiment tous les jours depuis un mois, un épisode caniculaire d’une petite dizaine de jours, à 40°C si ce n’est plus, localement et à l’ombre.

A l’instant où sont écrites ces lignes, il fait encore 34°C à l’ombre (à 14h30 le samedi 11 juillet, à Lancié).

Bref, toutes ces conditions nous mettent sous le nez une évidence : les vins du Beaujolais 2015 vont être exceptionnels ! Nous nous apprêtons à produire des vins que nul n’aura jamais vinifié car les conditions climatiques n’ont jamais été telles qu’elles le sont.

Il n’y aura pas de quantité (c’est quasiment une évidence à ce stade), il n’y aura peut-être pas de qualité sur le long terme non plus – à ce stade nous n’en savons rien. Mais une évidence prend forme : les vins du Beaujolais 2015 seront exceptionnels.

Notre Morgon, cru du Beaujolais, est un vin de caractère.

C’est là-dessus qu’il faut appuyer la communication du Beaujolais 2015 mais sûrement pas sur ce qui est fait actuellement !

Non, tout n’est pas idéal. Non.
Oui, le vignoble souffre de la chaleur, les raisins ont de plus en plus de mal à résister au sec et aux températures qui commencent à devenir insoutenables pour nous aussi. Oui, c’est évident ! Et alors ? En quoi cet épisode doit être caché au public ? Nous devons nous servir de nos faiblesses, quelles qu’elles soient, pour en faire des forces.

Si le millésime 2015 a bien une force à exploiter, c’est l’aspect exceptionnel de cette météo chaude et sèche. Utilisons-la. au lieu de la dissimuler.

Beaujolais 2015 : une récolte très très précoce

Beaujolais 2015 : des vendanges précoces et un climat très sec

Encore aujourd’hui, il est difficile de dire avec certitude à quelle date commencera la récolte 2015 dans le Beaujolais ! Néanmoins, et c’est acté, il est à peu près sûr de voir les premiers vendangeurs aux alentours du 20 août dans certaines parcelles du vignoble.

La vigne se plaît dans un climat sec et chaud. Néanmoins, cette année 2015 est somme toute exceptionnelle même pour la vigne : il n’a quasiment pas plu depuis le mois d’avril. Si la nature ne décide pas de donner quelques grosses averses d’ici les vendanges, ce sera une année particulière. Peut-être même jamais vue de mémoire d’Homme.

A ce stade, il est légitime de s’inquiéter de la qualité du millésime 2015 sur les vins du Beaujolais ? Difficile à dire. Il est fort à parier que les raisins seront de petite taille, avec de toutes petites baies très peu juteuses. En terme de qualité, cela peut donner des vins exceptionnellement structurés et charpentés comme le strict opposé.

Tout comme nous actuellement, la vigne souffre d’une chaleur étouffante. Cette plante est résistante mais si ces événements climatiques deviennent une habitude, comment évoluera la vigne et comment s’y adaptera-t-elle ?

En terme de comparaison, l’année 2003 était humide et fraîche par rapport à ce que nous vivons. La végétation, absolument pas habituée à ce type de climat, ne résiste pas. De nombreux arbres meurent, tout simplement.

Outre un début de récolte très précoce, nous savons avec certitude que le millésime 2015 sera particulier.
Reste à espérer qu’en plus de la qualité, la quantité soit au rendez-vous.

Réponse d’ici quelques semaines.

En attendant, puisque c’est de saison, nous vous invitons à vous renseigner sur le Beaujolais Villages Rosé produit par notre domaine en cliquant sur le lien suivant.

Entrer en contact avec Agnès et Marcel Durand pour leur Beaujolasi Rosé

L’ODG des Beaujolais-Beaujolais Villages exprime son ras-le-bol

Crise dans le Beaujolais: des problèmes marketing et de communication

[Le communiqué de presse de l’ODG Beaujolais Beaujolais Villages, daté du 1er juillet 2015, est disponible en bas de page].

Ce coup de maître, en matière de stratégie, atteint la perfection. Sébastien Coquard, président de l’ODG Beaujolais Beaujolais Villages nous montre, une fois de plus, son intelligence stratégique qui pourrait permettre, à terme :

  • une refonte totale du vignoble
  • une réforme totale dans la stratégie de communication vieillotte
  • une réunification, donc une unité, entre le Sud et le Nord du Beaujolais.

Si confirmation de scission il y a entre l’ODG Beaujolais/Beaujolais Villages et l’InterBeaujolais, notre chère interprofession sera la seule de France à gérer la communication d’une région viticole sans avoir l’approbation d’une seule AOP du vignoble.
Rappelez-vous en décembre dernier, les 10 crus du Beaujolais claquaient la porte de l’InterBeaujolais pour reprendre la main sur de nombreux volets.

N’est-ce pas là le dernier symptôme d’un vignoble qui s’enlise dans une crise sans précédent car les têtes pensantes ne voient que leurs intérêts élargis ? Le symptôme d’un vignoble mal organisé, jusque là incapable d’aller de l’avant ?
N’est-ce pas là le dernier symptôme qui prouve que notre vignoble est malade par la faute de ces gens qui croient savoir communiquer mais qui sont restés bloqués dans les années 80 ? Des gens qui ne connaissent rien au monde tel qu’il est devenu ?
N’est-ce pas là le dernier symptôme qui prouve l’incapacité manifeste de ces gens qui donnent l’impression de travailler uniquement dans le sens du négoce ?

Nous parlions de la crise dans le Beaujolais, après avoir expliqué assez longuement les raisons de cette crise structurelle, voilà deux ans. Nous sommes ravis de voir qu’hier, le Beaujolais s’est révolté face à un système sclérosé.

Comment sauver le Beaujolais ? Sortir de la crise qui sévit très durement en Beaujolais

Bravo.

 

COMMUNIQUE DE L’ODG BEAUJOLAIS BEAUJOLAIS VILLAGES

1er juillet 2015

                Les membres du collège viticole ont décidé de ne pas siéger au conseil d’administration d’Inter Beaujolais qui devait avoir lieu ce matin même. Voici ce qui motive notre décision. 

Au préalable, rappelons une nouvelle fois que la structuration de la filière toute entière et de la production en particulier, ne nous permettent pas de profiter des signes encourageants du marché. Cette situation découle de plus de dix années de descente aux enfers économique. Les premiers effets de la crise remontent même au milieu des années 1990 avec la disparition d’un grand nombre de négociants de taille moyenne ; marchands de vins qui jouaient pleinement leur rôle d’intermédiaire entre le vigneron et le marché aval. C’est une force de vente que nous n’avons jamais su recréer.

 L’action collective doit permettre d’accompagner les initiatives individuelles mais ne doit pas se substituer à elles ou suppléer leurs lacunes. Cela dit, les institutions ne servent-elles pas à faire de la prospective et anticiper les évolutions à long terme en donnant un cap?  

Nous traversons une crise institutionnelle majeure qui ne touche pas que l’UVB et les ODG. Nous avons à plusieurs reprises souligné l’échec du dialogue interprofessionnel qui ne nous permet pas de dégager une stratégie commune. Il semblerait que les stratégies individuelles, parfois totalement opposées, soient prépondérantes dans nos discussions au détriment d’une vision partagée.

                Force est de constater également que la communication et la promotion mise en œuvre par Inter Beaujolais ne permet pas de relancer les ventes dont les volumes ont été divisés par deux en 10 ans. En dehors des vins nouveaux, les AOC Beaujolais et Beaujolais Villages disparaissent progressivement de la communication interprofessionnelle. La construction de l’image des Crus du Beaujolais se fait en opposition au Beaujolais Nouveau et, de fait, à la marque mère « Beaujolais », ce qui est préjudiciable à l’ensemble de la gamme et à sa lisibilité par le consommateur.

 Nous avons sollicité Inter Beaujolais afin de travailler sur une nouvelle stratégie globale et un nouveau mode d’organisation. Nous n’avons pas de réponse satisfaisante, tout au plus quelques pis-aller loin d’être à la hauteur des enjeux.  Nous sommes en désaccord sur le budget interprofessionnel 2015/2016 largement déficitaire et qui fait apparaître des coupes sombres sur les actions de promotion alors même qu’on ne remet pas en cause le financement de l’Union des Maisons de Vins Beaujolais Macônnais qui n’est plus prioritaire face à un tel déficit.

 D’autres interprofessions fonctionnent différemment. Il faut donc modifier le fonctionnement de notre interprofession. C’est le sens des propositions que nous faisons depuis plusieurs mois. Elles n’ont jamais été entendues par la famille négoce et par la direction de l’interprofession.

                  Nous voulons à l’avenir redonner des moyens aux entreprises pour qu’elles puissent investir dans le développement des ventes. Car c’est le cœur de nos maux : structurer et développer les ventes, donner des moyens à des marques commerciales fortes.

                  Avant d’en arriver là, nous avons tenté par tous les moyens d’obtenir une prise de conscience collective des enjeux pour notre filière. Nous ne voulons pas rester dans une situation de blocage mais que notre projet soit enfin pris en considération.

Ceci est un préalable à notre retour.

C’est pourquoi, s’il le faut, nous demanderons à l’Etat d’animer et d’arbitrer les débats interprofessionnels.

Nous vous tiendrons informés des orientations que nous choisirons.

 

                                                                 Le Président de l’ODG Beaujolais Beaujolais Villages,

                                                                 Sébastien Coquard

 

 

En accord sur bon nombre de ces sujets, l’ODG des Crus s’associe à la décision collective de la famille viticole.

 

ODG BEAUJOLAIS BEAUJOLAIS VILLAGES – 210 Boulevard Victor Vermorel –
CS 40318 – 69661  – Villefranche Sur Saône Cedex
Tél. 04 74 02 22 20 – bbva
@beaujolais.com

Chambres d’hôtes Beaujolais : timelapse d’un coucher de soleil.

Chambres d'hôtes dans le Beaujolais : un coucher de soleil sur le Beaujolais pris en photo et monté en vidéo timelapse coucher de soleil

C’est un coup de chance plus qu’autre chose.
Le ciel aurait très bien pu ne pas devenir rouge, hier soir, lorsque j’ai décidé de réaliser ces quelques 550 photos du coucher de soleil, dans le but de réaliser ce timelapse.

Qu’est-ce qu’un timelapse ? C’est simple. Il s’agit de photos mises bout à bout dont le but est de donner l’impression qu’il s’agit d’un film. On espace les prises de vue et on répète jusqu’à ce qu’on ait assez de photos à compiler pour avoir un petit film. C’est très simple à réaliser, encore faut-il en avoir le courage et l’envie. La seule limite, ici, est la qualité du timelapse de coucher de soleil réalisé. Un logiciel gratuit ne peut pas faire de miracles, il est vrai.

Aujourd’hui, je vous propose ce timelapse sur le coucher de soleil d’hier soir -soit le 12 mai 215. Il s’agit de la vue que nous avons depuis nos chambres d’hôtes dans le Beaujolais.

Si vous souhaitez nous rendre visite dans nos chambres d’hôtes, dans le Beaujolais à Lancié, et assister à un joli coucher de soleil comme celui d’hier soir, vous pouvez nous contacter au 04 74 69 81 32.

Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir dans nos 2 chambres d’hôtes, au coeur du Beaujolais.

Et maintenant, place à la vidéo. Un petit conseil avant toute chose : cliquez sur « HD », en bas du lecteur vidéo, sans attendre. La qualité de ce timelapse de coucher de soleil sur le Beaujolais sera un peu meilleure.

Le coucher de soleil d’hier soir. Ca devrait vous faire envie…La qualité n’étant pas géniale, je vous invité à cliquer sur « HD » en bas du lecteur vidéo, pour que ce soit un peu mieux…

Posted by Vins Agnès et Marcel Durand on mercredi 13 mai 2015

[Photo] Paysage Beaujolais en plein milieu du printemps : la vigne est bien réveillée

Le Beaujolais, c'est aussi de très beaux paysages verdoyants ! Rendez-nous visite dans nos chambres d'hôtes.

Il n’est pas toujours utile d’écrire de longs articles pour vous faire part de la magie des paysages Beaujolais.En 2015, nous avons toujours la chance de pouvoir profiter d’un environnement privilégié, calme et sans pollution. C’est suffisamment rare pour le préciser.

Photo de paysage Beaujolais : vue sur les monts du Beaujolais depuis Lancié. Chambres d'hôtes Agnès et Marcel Durand

Les clients qui nous rendent visite en chambre d’hôtes Beaujolais ne cessent de nous le dire : nous avons de la chance et le paysage Beaujolais dont nous bénéficions au quotidien est absolument incroyable.

Cette photo de paysage Beaujolais a été prise à 10 mètres de notre terrasse. C’est à peu de choses près le panorama que vous aurez si vous nous rendez visite dans nos chambres d’hôtes situées à Lancié et si vous réservez la chambre « Les Cadoles ».

Nous disposons d’une seconde chambre avec une vue légèrement moins dégagée. Mais quoi qu’il en soit, vous pourrez bénéficier de ce calme en vous installant sur notre terrasse, à l’ombre d’un parasol.

Alors n’hésitez plus. Cliquez sur l’une des vignettes suivantes pour découvrir nos chambres d’hôtes Beaujolais et réservez votre nuit sans attendre en nous appelant au 04 74 69 81 32 ou par e-mail.

Chambre d'hôtes astronomie en Beaujolais : la chambre moulin à Vent, à Lancié dans le Beaujolais Chambres d'hôtes astronomie dans le Beaujolais à Lancié : la chambre les Cadoles.

Beaujolais 2015 et printemps : la vigne se réveille

Vins du Beaujolais - Agnès et Marcel Durand à Lancié. Le printemps arrive et la vigne du Beaujolais brille. Les premières feuilles des vignes du Beaujolais 2015

C’est un phénomène qui ne dure que quelques jours tous les ans. Lorsque les premières feuilles de vigne pointent le bout de leur nez et que le Soleil commence à baisser derrière les monts du Beaujolais, sur quelques centaines de mètres devant notre terrasse et notre panorama du Beaujolais se parent d’un vert tendre.

C’est un signe pour nous : dans le Beaujolais, le printemps est bien là. Mais attention néanmoins ! C’est à cette période, où l’on croit que l’hiver est derrière nous, qu’une gelée surprise peut dévaster la totalité de la récolte. Si la météo n’est pas sympathique avec nous d’ici les prochains jours, notre récolte de Beaujolais 2015 peut être réduite à néant en quelques minutes.

Ce phénomène de la « vigne qui brille » est très dur à prendre en photo : c’est la raison pour laquelle vous ne voyez que quelques dizaines de mètres. En réalité, un léger tapis vert et lumineux est visible sur plusieurs centaines de mètres.

D’ici quelques jours, les coteaux du Beaujolais vont reprendre leur belle couleur verte, à leur tour, jusqu’à donner la prochaine récolte en septembre 2015.

A ce titre, d’ailleurs, sachez que la date de sortie du Beaujolais Nouveau 2015 est fixée au 19 novembre à 0h00.

Vins du Beaujolais Agnès et Marcel Durand à Lancié.Le printemps est là dans le Beaujolais : la vigne brille.

Vins du Beaujolais : mais au fait, c’est quoi un « cru du Beaujolais » ?

Cru du Beaujolais - Qu'est-ce qu'un cru du Beaujolais ? Explications

La question va sûrement sembler d’une banalité sans borne si vous connaissez le vignoble mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Depuis toujours, nous tenons pour acquis que tout un chacun a une connaissance poussée des vins du Beaujolais. Mais devant le travail calamiteux de l’InterBeaujolais au travers des décennies, on ne peut dresser qu’un seul constat : les consommateurs dans leur globalité ne connaissent du Beaujolais que le Beaujolais Nouveau. Ils associent toutes les AOC du Beaujolais au Beaujolais Nouveau. Sans distinction.

Pour la petite anecdote, je me souviens d’une dame sur une foire, quand j’étais plus jeune. Elle voit que mes parents produisaient du Morgon et s’arrête : « Tiens. Du Morgon ? Mais c’est bon ça !!! » En levant la tête, elle voit qu’on est du vignoble Beaujolais : « Ah mais c’est du Beaujolais ? J’en veux pas alors ».
Cette petite anecdote est symptomatique.

Alors aujourd’hui, on décide de passer du temps sur une question qui mérite une véritable réponse :  » Mais au fait, c’est quoi un Cru du Beaujolais ? »

Avant de commencer, il semble indispensable de faire un petit rappel lexical :

  • AOC signifie Appellation d’Origine Contrôlée. Il faut répondre à un cahier des charges complet et précis pour pouvoir prétendre vendre un produit sous une AOC. Les AOC ne concernent que des produits Français ;
  • AOP signifie Appellation d’Origine Protégée. Il s’agit de la même chose que les AOC mais au niveau européen.

Tous les produits Européens peuvent bénéficier d’une AOP s’ils respectent un cahier des charges précis. Seuls les produits du sol Français, respectant le cahier des charges imposé, peuvent bénéficier d’une AOC. Ainsi, vous ne trouverez pas un Champagne élaborés en Australie ou en Roumanie. Un Champagne est produit uniquement en Champagne. Un Champagne aura reçu l’aval de l’AOC pour avoir le droit d’être commercialisé en utilisant ce nom.

Comme une AOC est une AOP, et pour faciliter la compréhension, nous ne parlerons ici que d’AOC.

Comprendre le Beaujolais avec plusieurs cartes

On a beau dire, la carte reste l’un des meilleurs moyens d’exprimer ce qui est, parfois, difficilement explicable par de simples phrases.

Le vignoble Beaujolais est composé de 12 AOC différentes. Ces 12 AOC sont réparties en trois grandes familles :

  • principalement au Sud du vignoble, l’AOC Beaujolais ;
  • au centre du vignoble, souvent à proximité de la zone du Nord du Beaujolais, l’AOC Beaujolais Villages
  • exclusivement au Nord du vignoble, jouxtant le Mâconnais donc les vins de Bourgogne, les 10 AOC les plus prestigieuses (à défaut d’un autre terme) regroupées sous le terme « Crus du Beaujolais ».

Carte de situation générale du Beaujolais

Le vignoble Beaujolais : situation généraleLe vignoble Beaujolais est situé à l’Ouest d’une ligne Mâcon/Lyon, une ligne délimitée par le Saône.
Ses villes principales sont Villefranche-sur-Saône, Belleville-sur-Saône, Le Bois d’Oingt, L’Arbresle, Anse et Beaujeu.
Historiquement, Beaujeu est la capitale du Beaujolais mais sa situation géographique, difficile d’accès, lui a desservi. Villefranche a remplacé Beaujeu en tant que capitale économique de la région à partir de la Renaissance.

Des dizaines de villages et hameaux parsèment le vignoble.

A l’Ouest, on trouve le Beaujolais Vert, une zone couverte de forêts et de pâturages.
A l’Est, délimitée par la Saône, on trouve la Dombes, une région de plaine marécageuse.
Au Sud, les Monts du Lyonnais.
Au Nord, le vignoble Mâconnais.

L’ensemble du vignoble Beaujolais peut prétendre à l’AOC Beaujolais.

La superficie de production a terriblement chuté ces dernières années sans que l’on puisse trouver de chiffres fiables (selon les sources, ces chiffres diffèrent. Aucune instance officielle ne semble vouloir s’aventurer à publier lesdits chiffres). On considère que le vignoble Beaujolais représentait environ 22.000 hectares jusqu’au milieu des années 2 000. Toutes les terres libres étaient plantées en vigne. Désormais, il n’est pas rare de voir des terrains en jachère ou transformés en lotissements.

Devant l’explosion du prix du marché de l’immobilier et du terrain à bâtir, et devant des difficultés économiques manifestes, de nombreux propriétaires terriens préfèrent vendre leurs biens à des promoteurs immobiliers qui dénaturent les paysages typiques de notre région. Les nouveaux arrivants du Beaujolais ne sont pas à blâmer : ce seraient les promoteurs qui détruisent notre région pour leurs profits, qu’il faudrait interpeller.

C’est un autre débat.

Cartes du Beaujolais : la zone des AOC des crus

Carte du Beaujolais : les 12 AOC du BeaujolaisAvant toute chose, je vais revenir sur ce que je disais en guise d’introduction. Le vignoble Beaujolais produit trois grandes familles de vins :

    • les vins dans la zone de l’AOC Beaujolais ;
    • les vins dans la zone de l’AOC Beaujolais Villages qui se situent exclusivement au nord de la rivière « le Nizerand ».
    • les vins dans la zone des AOC des Crus du Beaujolais.

La zone des Crus a reçu 10 AOC différentes. Ainsi, chaque vigne située sur un territoire défini peut prétendre à l’AOC de sa zone, à condition de se référer à un cahier des charges strict.

Ainsi, dans la famille de la zone des AOC des Crus du Beaujolais, il faut considérer de manière très schématique qu’il existe 10 grands types de vins différents.
Bien évidemment, un producteur ne travaillera pas ses vignes de la même manière que son voisin, ne vinifiera pas ses vins de la même manière. Ainsi, il existe autant de vins d’une AOC qu’il existe de producteurs.

Pour compliquer un peu les choses : même si un Morgon appartient au vignoble Beaujolais, il est interdit aux producteurs de Morgon d’elaborer du « Morgon Nouveau ». Morgon étant un cru du Beaujolais, il dispose de son AOC spécifique nommée « Morgon ». Seuls les producteurs de Beaujolais et de Beaujolais Villages ont la possibilité d’élaborer et de vendre du Beaujolais Nouveau ou du Beaujolais Villages Nouveau.
Mais si ce producteur détenant des vignes sur l’AOC Morgon le souhaite, il peut déclasser son vin pour produire du vin d’AOC Beaujolais-Villages (pour proposer à ses clients du Beaujolais Nouveau souvent), voire du vin d’AOC Beaujolais (Nouveau souvent).

En 2010, alors que la zone de l’AOC Beaujolais représentait une superficie de 8.000 hectares, 6.000 hectares pour l’AOC Beaujolais Villages, les AOC de la zone des Crus du Beaujolais représentaient environ 6.000 hectares. En terme de rendement, les AOC Beaujolais et AOC Beaujolais Villages ont la possibilité de produire légèrement  plus de vin à l’hectare que les AOC de la zone des Crus.

Les AOC des Crus du Beaujolais jouissent d’une image plus qualitative, car plus rare. C’est notamment dû à la typicité de la géologie de la zone nord du vignoble.

Le Nizerand est une rivière qui divise le vignoble en deux : au nord de celle-ci, les roches sont totalement différentes du sous-sol situé au sud de cette limite. Tout est une question de géologie, dans le fond.

Carte de la zone des Crus du Beaujolais : un peu plus de détails

Carte du Beaujolais : zoom sur la zone des 10 AOC des Crus du Beaujolais.Comme je m’évertue à l’expliquer laborieusement, la zone des Crus du Beaujolais est une zone située au Nord du vignoble Beaujolais. Elle ne s’étend que sur 6.000 hectares et elle est composée de 10 AOC différentes.

Du Sud au Nord, on trouve l’AOC Brouilly (1 300 hectares), l’AOC Côte de Brouilly (310 hectares), l’AOC Régnié (400 ha), l’AOC Morgon (1 100 hectares), l’AOC Chiroubles (360 hectares), l’AOC Fleurie (870 hectares), l’AOC Moulin à Vent (660 hectares), l’AOC Chénas (270 hectares), l’AOC Juliénas (580 hectares) et l’AOC Saint-Amour (320 hectares).

Chacune des AOC des Crus du Beaujolais est délimitée par un type de roches. Le sous-sol d’un terrain déterminera s’il peut bénéficier d’une AOC ou d’une autre. Ca se joue à quelques mètres près : si vous êtes autour de la zone des AOC des Crus (donc généralement en AOC Beaujolais Villages), il peut arriver que votre parcelle de vignes se trouve sur l’AOC Beaujolais Villages alors que la parcelle voisine sera située sur une AOC de la zone des Crus.

Les AOC de la zone des Crus du Beaujolais ont été délivrées par l’INAO entre 1936 et 1988.
Moulin à Vent, Chénas, Fleurie, Chiroubles et Morgon ont été les premières AOC de la zone des Crus du Beaujolais. L’intégralité du vignoble a eu, quant à lui, le droit de produire de l’AOC Beaujolais à partir de 1937. Auparavant, rien n’avait été légiféré à ce sujet. Des coteaux de Lyonnais pouvaient sûrement vendre du Beaujolais avant que les limites ne soient établies. La création de l’AOC Beaujolais-Villages remonte à 1950.
Régnié est la dernière AOC de la zone des Crus du Beaujolais à avoir été délivrée par l’INAO.

Pour les vins de l’AOC Beaujolais-Villages, afin de mettre en avant un terroir spécifique, les producteurs ont la possibilité, s’ils le souhaitent, de remplacer le terme « Villages » par le nom du village sur lequel le raisin est arrivé à maturité.
Ainsi, à Lancié, comme nous sommes partiellement en AOC Beaujolais-Villages, nous avons le droit de produire du Beaujolais Lancié si nos vignes poussent sur un terrain d’AOC Beaujolais-Villages. A Lantignié, les producteurs peuvent produire du Beaujolais Lantignié. Ce serait néanmoins impossible pour un vin dont les raisins ont poussé à L’Arbresle.

Avant-guerre, il y a eu une volonté nationale d’organiser les vignobles de France. Pour le vignoble Beaujolais, il s’agissait avant tout de promouvoir certains vins provenant de zones particulières. Le but étant de distinguer ces vins de l’ensemble des vins produits sur le vignoble. Cette hiérarchie (dans la gamme) peut sembler arbitraire.

Notre Morgon, cru du Beaujolais, est un vin de caractère.

Le problème de confusion entre l’AOC Beaujolais et les vins du Beaujolais a une raison très simple. Le nom du vin le plus connu, le Beaujolais Nouveau (qui est une subdivision de l’AOC Beaujolais) utilise le nom du vignoble. Si le nom de l’AOC avait été « Tartempion » il n’y aurait probablement jamais eu de confusion. Et tout aurait été beaucoup plus clair pour tout le monde.

Pour conclure, les Crus du Beaujolais sont des produits différents des AOC Beaujolais et des AOC Beaujolais Villages. Ils appartiennent au même vignoble, mais sont structurés différemment, sont vinifiés différemment, et touchent des cibles différentes.