Chambres d’hôtes Beaujolais : timelapse d’un coucher de soleil.

Chambres d'hôtes dans le Beaujolais : un coucher de soleil sur le Beaujolais pris en photo et monté en vidéo timelapse coucher de soleil

C’est un coup de chance plus qu’autre chose.
Le ciel aurait très bien pu ne pas devenir rouge, hier soir, lorsque j’ai décidé de réaliser ces quelques 550 photos du coucher de soleil, dans le but de réaliser ce timelapse.

Qu’est-ce qu’un timelapse ? C’est simple. Il s’agit de photos mises bout à bout dont le but est de donner l’impression qu’il s’agit d’un film. On espace les prises de vue et on répète jusqu’à ce qu’on ait assez de photos à compiler pour avoir un petit film. C’est très simple à réaliser, encore faut-il en avoir le courage et l’envie. La seule limite, ici, est la qualité du timelapse de coucher de soleil réalisé. Un logiciel gratuit ne peut pas faire de miracles, il est vrai.

Aujourd’hui, je vous propose ce timelapse sur le coucher de soleil d’hier soir -soit le 12 mai 215. Il s’agit de la vue que nous avons depuis nos chambres d’hôtes dans le Beaujolais.

Si vous souhaitez nous rendre visite dans nos chambres d’hôtes, dans le Beaujolais à Lancié, et assister à un joli coucher de soleil comme celui d’hier soir, vous pouvez nous contacter au 04 74 69 81 32.

Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir dans nos 2 chambres d’hôtes, au coeur du Beaujolais.

Et maintenant, place à la vidéo. Un petit conseil avant toute chose : cliquez sur « HD », en bas du lecteur vidéo, sans attendre. La qualité de ce timelapse de coucher de soleil sur le Beaujolais sera un peu meilleure.

Le coucher de soleil d’hier soir. Ca devrait vous faire envie…La qualité n’étant pas géniale, je vous invité à cliquer sur « HD » en bas du lecteur vidéo, pour que ce soit un peu mieux…

Posted by Vins Agnès et Marcel Durand on mercredi 13 mai 2015

Paysages dans le Beaujolais : un petit coup d’éclipse

Photo de paysage du Beaujolais : cadole à Fleurie sous l'éclipse du Soleil en mars 2015

Si vous n’étiez pas au courant qu’aujourd’hui, une éclipse partielle de Soleil traversait la France, vous deviez être en voyage sur Mars.

Dans le Beaujolais, cette éclipse 2015 a été difficile à voir du fait d’une pollution aérienne assez importante et de nuages épars, au-dessus de cette couche de pollution. Il a donc fallu, une fois de plus, s’envoler dans notre vieille 205, au-dessus de Fleurie et Chiroubles à proximité d’Avenas, pour entrevoir cette éclipse 2015.

Quelque part entre le Col de Durbize et le Col des Labourons, à plus ou moins 600 mètres d’altitude, nous avons pu profiter d’un moment d’accalmie pile pour le maximum de cette éclipse solaire 2015.

Ca a donné quelques jolies photos dont deux, quelques minutes plus tôt, avec l’une de nos typiques cadoles beaujolaises. Deux photos du paysage Beaujolais pendant l’éclipse 2015, avouez que vous êtes servis !

 N’oubliez pas, nos chambres d’hôtes dans le Beaujolais sont prêtes à vous accueillir pour passer une soirée dans les étoiles.
Chambres d'hotes Beaujolais à Lancié. Demande d'informations en cliquant

Aurore boréale 2015 dans le Beaujolais

Ca s’est passé la nuit du 17 au 18 mars 2015.

Toute la journée du 17, les indicateurs n’ont eu de cesse de continuer à aller en ce sens : une aurore boréale allait être visible depuis la France.
Plus les heures passaient, plus les choses se précisaient. A la nuit tombée, il était sûr et certain que certaines parties de la France allaient assister à cette aurore boréale en 2015.

La dernière fois que ce phénomène cosmique avait été aussi visible, c’était en 2003. Une majestueuse aurore boréale avait alors coloré le ciel de toute l’Europe -du Nord au Sud- et de l’Afrique du Nord aussi, d’un beau rouge-rosé.

A la vue de tous ces indicateurs au vert, nous n’hésitons pas bien longtemps. Il est indispensable de se rendre dans une zone dépourvue de pollution lumineuse et de pollution tout court. Ni une, ni deux, nous voilà partis dans les Monts du Beaujolais pour nous positionner dans un endroit majestueux à proximité d’Avenas. Pas un seul point de pollution lumineuse en direction du Nord. Parfait : on est au bon endroit.
Manque de chance, en arrivant : le ciel est couvert d’une fine couche de nuages. Très fine : on arrive à distinguer des micro-scintillements d’étoiles derrière.

On est déçu et puis on se dit qu’on va en profiter pour faire des photos en attendant. Le temps passe.

A un moment, ça commence à changer de couleur doucement derrière cette fine couche de nuages. Du bleu, du vert. Très très discrets. Ca dure un moment. On voit quelque chose, c’est sûr. Mais quoi ? Et puis plus rien. La petit couche de nuages s’en va, revient. Repart encore. Et puis de nouveau, des formes qui bougent. Ca bouge. Parfois très vite, parfois très doucement. Des vagues, des sortes de rayons lumineux, parfois très lumineux. Les nuages s’en vont pour de bon. Du rouge, du rose, du vert, du bleu, du rouge. Encore du bleu et du rouge. Et du vert. Encore. Encore.

Chambres d'hôtes astronomie dans le Beaujolais : bienvenue chez Agnès et Marcel Durand à Lancié

Au début, on pense qu’on est fous. Après tout, on n’a jamais vu d’aurore boréale, nous. Mais ce 17 mars 2015, en France, dans le Beaujolais, il a bien fallu nous rendre à l’évidence : c’était bien ce à quoi nous assistions.

« – T’as vu, là ? C’est devenu bleu et puis vert. Et ça bouge dans ce sens.
– Oui !!! C’est absolument incroyable ! On est dans le Beaujolais en 2015 et on voit une aurore boréale ! Enfin je crois. Ho ! regarde. C’est rouge. Regarde, c’est vraiment rouge, de plus en plus. Avec un peu de vert et de bleu.
– Oui !!! Je vois aussi ! Et ça fait des sortes de vagues un peu fantomatiques. Tu crois que c’est vraiment une aurore boréale ?
– B’en j’en sais rien. J’en ai jamais vu. On est p’tet fous. Mais si on voit la même chose au même moment, en toute logique, ça doit vouloir dire qu’on est pas loin de la vérité. Tiens regarde, encore du rouge. Encore plus. Ho ! Et ça continue, ça monte et ça bouge. »

Nous étions le 17 mars 2015. Une aurore boréale était belle et bien visible depuis le Beaujolais, sous un ciel pur en altitude. Cris de joie, sauts de joie. Quelques larmes aussi. Parce que, merde ! c’est quand même pas rien. Donc oui, les yeux emplis de larmes. Mais c’est des larmes qu’on aime bien.

Et puis on pense à la photo.
« – Bordel, je viens de tout ranger. Et pourquoi je vois rien dans mon objectif, même pas Jupiter pour faire la mise au point ?!
– T’as pensé à retirer le cache ?
– Oui oui. Je comprends pas. Ca m’énerve !!! Bon, je fais une mise au point à la va-vite. J’m’en fous. »

On dit que c’est toujours dans les moments importants qu’on ne réussit pas des photos qu’on réussit sans problème, normalement.
Ca n’a pas loupé. Un filtre laissé par mégarde sur l’objectif. Un filtre à la noix qui m’empêchait de faire une mise au point pour faire de la véritable photo astronomique de qualité. Je ne comprenais pas pourquoi et j’étais surexcité. Je n’ai pas pensé à vérifier qu’un filtre était présent…

Néanmoins, j’ai pu prendre deux photos. Ces photos d’aurore boréale dans le Beaujolais en 2015 seront sûrement les seules de notre région. J’ai peut-être été le premier à être au courant de ce qui se passait dans le ciel. Une chose est sûre, néanmoins. On n’a croisé personne dehors, jusque minuit. Et dans le Beaujolais, on a peut-être été les seuls à savoir comment observer une aurore boréale, et à savoir où l’observer…

Aurore boréale du 17 mars 2015 en France dans le Beaujolais : copyright Florent Durand à Lancié

Aurore boréale du 17 mars 2015 dans le Beaujolais. Copyright Florent Durand à Lancié

Si vous souhaitez en savoir plus sur les aurores boréales et les bonnes attitudes à adopter pour les observer, rendez-vous sur la page Facebook Astronomie Beaujolais.

N’oubliez pas que vendredi 20 mars 2015, la France assistera à une éclipse partielle du Soleil. Le Beaujolais verra la Lune cacher plus de 72% du Soleil. Un autre spectacle à ne pas manquer !

[Photo] Chambres d’hôtes et astronomie : choisissez le Beaujolais

Chambres d'hôtes et astronomie : bienvenue dans le Beaujolais à Lancié chez Agnès et Marcel Durand

C’est une thématique que l’on a déjà abordée un certain nombre de fois. Le Beaujolais est bien plus intéressant qu’il n’y paraît pour pratiquer l’astronomie. Nos chambres d’hôtes, idéalement situées dans le vignoble et faciles d’accès, vous offrent la possibilité de pratiquer cette passion ou de la découvrir, le cas échéant.

Notre terrasse est orientée plein ouest et notre grande maison beaujolaise fait écran au village de Lancié qui se trouve sur la face est. La pollution lumineuse émanant du village est clairement estompé par cette maison. L’horizon sud n’est pas pollué.
Seul point négatif sans contrainte réelle néanmoins : plein nord à quelques kilomètres, le village de Fleurie.

Chambres d'hôtes astronomie dans le Beaujolais : bienvenue chez Agnès et Marcel Durand à Lancié

Si vous souhaitez photographier ou observer le ciel du Levant, il vous faudra conduire quelques kilomètres ( 5 ou 6) et accéder à des zones isolées, à quelques centaines de mètres d’altitude de dénivelé.
Vous pouvez également choisir de vous rendre au Col de la Casse-Froide noté 18/20 par le Gressac, pour la qualité de son ciel. Il vous faudra une petite demie-heure de voiture depuis nos chambres d’hôtes. L’astronomie prendra alors un sens profond sous un ciel dénué de pollution lumineuse.
Les zones isolées ne sont pas rares dans le Beaujolais. Nos chambres d’hôtes situées à Lancié vous permettent d’y accéder avec facilité.

La photo présentée aujourd’hui pour illustrer le potentiel du ciel nocturne.
Cette photo a été prise en février 2015 depuis la terrasse de nos chambres d’hôtes. L’astronomie y est accessible, tout comme cette photo des nébulosités qui entourent l’amas des Pléiades (visible surtout en hiver). Les nébulosités de gaz entourant cet amas sont invisibles à l’oeil nu et même au télescope. Il faut utiliser la photo pour les faire apparaître.
Ici, un simple objectif 70/300mm installé sur une monture équatoriale (qui compense le mouvement de la Terre pour éviter le mouvement des étoiles) pendant 3 minutes permet d’atteindre un tel résultat.

chambres d'hotes astronomie beaujolais - Nébuleuse des Pléaides depuis Lancié

Crédit photo : Florent Durand.

Alors, vous doutez encore du potentiel de l’astronomie en Beaujolais ?
Réservez vite votre séjour chambres d’hôtes et astronomie chez Agnès et Marcel, à Lancié.

Tourisme Beaujolais : chambres d’hôtes et visites

Beaujolais tourisme été 2015 : chambres d'hôtes Beaujolais à Lancié

Vous avez l’intention de passer quelques jours dans le Beaujolais ? Nos chambres d’hôtes vous offrent un point de chute remarquable.

Depuis Lancié, notre village situé à 50km au nord de Lyon et 15 au Sud de Mâcon, nous avons accès rapidement et facilement à de nombreux sites de tourisme dans le Beaujolais et les régions avoisinantes.

Pour faire du tourisme dans le Beaujolais (parties Nord et Ouest)

– Le temps de parcours en voiture est donné à titre indicatif, depuis nos chambres d’hôtes Beaujolais

  • Moulin à Vent, 5 minutes de voiture ou 1 heure à pied : ce moulin à vent date de l’époque féodale. Il a été entièrement rénové à la fin du XXème siècle et, certains jours, il est possible de visiter l’intérieur et de comprendre le fonctionnement de ce type de moulins.
  • Mines de Romanèche, moins de 5 minutes en voiture, 3/4h à pied depuis nos chambres d’hôtes Beaujolais : Romanèche-Thorins a été l’un des plus importants lieux d’extraction de manganèse, en France. Le gisement a été exploité pendant près d’un siècle. Les vestiges de cette vaste installation ont pour la plupart disparu. Saurez-vous néanmoins retrouver les quelques traces de ces mines de Romanèche ?
  • Le parc zoologique TouroParc, le Musée du Compagnonnage et le Hameau du Vin de Georges Duboeuf se situent sur la commune de Romanèche Thorins à proximité de la petite gare, à 5 minutes en voiture. A proximité, n’hésitez pas à pousser les portes de la Maison Jacoulot, producteurs renommés d’eaux de vie et marcs.
  • Col du Fût d’Avenas, 20 minutes en voiture. Surplombant le Beaujolais à près de 760 mètres d’altitude, le Fût d’Avenas offre un panorama exceptionnel sur l’ensemble du Beaujolais, de la Dombes et une grande partie du Lyonnais. Les massifs alpins sont souvent visibles, tout comme le Mont Blanc. Vous pouvez néanmoins voir le Mont-Blanc par temps dégagé depuis tous les villages du Beaujolais -ou presque. Un restaurant, la Terrasse, vous accueille midi et soir au Fût d’Avenas. Vous trouverez, à proximité, un accrobranche et un producteur de miel.
  • Village de Juliénas, 20 minutes en voiture depuis nos chambres d’hôtes Beaujolais. Juliénas est un charmant village qui tiendrait son nom de Jules César (tout comme le village voisin, Jullié). De nombreux châteaux, malheureusement privés, sont néanmoins visibles depuis les routes. Vous pourrez déguster les vins du cru dans le Caveau de la Vieille Eglise. L’ancienne église du village a été réaménagée en un caveau de dégustation des vins de la région.
  • Village de Cenves, 1/2h de Lancié et de nos chambres d’hôtes Beaujolais. Cenves est situé en altitude. Vous entrez dans le Beaujolais vert, là où les chèvres paissent paisiblement pour fabriquer du lait dont se servent les producteurs de fromage de chèvre. Un véritable régal !
  • Village d’Emeringes, 15 minutes de Lancié. Vous êtes à la limite du Beaujolais vert eu du Beaujolais viticole. Un vieil alambic exposé en décoration dans le village vous permet de découvrir le fonctionnement de la fabrication des eaux de vie.
  • Village de Fleurie, à 5 minutes en voiture ou 30 minutes à pied. De la Madone qui surplombe le Beaujolais du haut de sa colline au Hameau du Vivier, Fleurie est un village complexe. Nous serons heureux de vous en expliquer son histoire lors de votre séjour dans nos chambres d’hôtes Beaujolais.

Ces quelques destinations vous permettront de vous rendre compte de la richesse du patrimoine du Beaujolais. N’hésitez pas à nous demander des informations lors de votre prise de contact pour nos chambres d’hôtes Beaujolais

 

 

Chambres d’hôtes Beaujolais : réservez un séjour pour l’été 2015

Les Cadoles : chambres d'hôtes à Lancié dans le Beaujolais

Vous êtes à la recherche d’un séjour agréable pour l’été 2015 ? Nous vous invitons à découvrir le Beaujolais en faisant une étape dans nos chambres d’hôtes.

Rappel : nous refusons les locations pour les mariages, événements familiaux locaux, etc. Notre but est de permettre aux curieux de découvrir notre région et partager nos connaissances sur le Beaujolais. Nos chambres d’hôtes ne sont pas un hôtel. Si vous souhaitez seulement une chambre pour dormir, nous vous invitons à prendre contact avec les hôtels de la région.

Idéalement situées, à 50 km au Nord de Lyon et une quinzaine au sud de Mâcon, nos chambres d’hôtes en Beaujolais vous permettront d’accéder rapidement facilement à tous les lieux insolites à découvrir aux environs.
Que vous ayez envie de découvrir Lyon ou la région de la Dombes (20km) , que vous souhaitiez escalader la Roche de Solutré (15km) ou visiter Beaujeu (10km), Lancié est la situation idéale.

Lancié est un petit village non dénué de charmes.
Autrefois, son activité principale était la viticulture. Les vignes sont toujours bien présentes à Lancié, offrant de somptueux paysages, été comme hiver.
En vous promenant dans les rues de Lancié, vous découvrirez de nombreuses maisons pittoresques comme le fameux Pigeonnier sur la colline du Châtelard.
Une vieille légende -qui a fait rêver nombre de jeunes Lancerons- prétend qu’un souterrain rejoignait l’ancien château-fort détruit à la Révolution Française au château-fort de Corcelles, à quelques centaines de mètres de là. La Poype du Châtelard et le Pigeonnier seraient situés au-dessus.

Chambres d'hotes Beaujolais à Lancié. Demande d'informations en cliquant

Pour vous ressourcer quelques jours pendant l’été 2015, n’hésitez pas à réserver une nuit dans nos chambres d’hôtes en Beaujolais.

Nous pouvons accueillir 2 couples dans deux chambres simples, avec une vue dégagée sur les monts du Beaujolais.

Nos chambres d’hôtes Beaujolais vous permettront également de déguster les vins de la propriété. Sur la terrasse, avec un magnifique panorama, ou directement dans notre cave, vous découvrirez des vins du Beaujolais atypiques et bien élevés.
Notre terrasse orientée sur les Monts du Beaujolais vous permettra peut-être d’assister à un magnifique coucher de soleil. Ils sont extrêmement fréquents à être colorés.

Vous pourrez également profitez de votre séjour été 2015 dans le Beaujolais pour vous familiariser avec l’astronomie. Nos chambres d’hôtes Beaujolais vous offrent un magnifique point de vue sur le ciel. N’hésitez pas à faire la demande.

Chambre d'hôtes les Cadoles à Lancié dans le Beaujolais. 60 euros la nuit pour deux personnes Chambre d'hôtes Moulin à Vent - Beaujolais - Décoration de la chambre d'hôtes à Lancié

Joli coucher de soleil rouge sur le Beaujolais - Chambres d'hôtes Lancié Agnès et Marcel Durand chambres d'hotes astronomie beaujolais - télescope Celestron à Lancié astronomie

 

Beaujolais Nouveau 2014 : ça s’est passé aux Sarmentelles 2014

Sortie du Beaujolais Nouveau 2014 à Beaujeu - Vidéo des Sarmentelles 2014

Le Beaujolais Nouveau est un événement mondial et c’est au cœur de la fête qu’on le ressent réellement.

Dans la nuit du 19 au 20 novembre 2014, à Beaujeu, ce sont officiellement plus de 17 nationalités différentes qui étaient présentes dans la capitale du Beaujolais pour fêter l’arrivée du premier vin de l’année ! Les Sarmentelles, événement organisé à Beaujeu à 60 km au nord de Lyon, accueille tous les ans des milliers de personnes curieuses de pouvoir assister au lancement du Beaujolais Nouveau.
De nombreux Russes étaient présents sur place : une interprète était présente sur scène afin de motiver ses compatriotes et faire monter l’ambiance petit à petit.
Le Beaujolais Nouveau 2014 est arrivé ! En direct des Sarmentelles de Beaujeu 2014 Mais nous avons également pu rencontrer des personnes venues des Etats-Unis (dont une demoiselle prénommée « Beaujolais », s’il vous plaît), du Japon, de Chine, de Belgique, du Brésil, d’Espagne, d’Allemagne, du Viet-Nam, du Royaume-Uni, de Suisse.

Pendant la journée, un concours de dégustation a permis à 1 personne de remporter 2 billets Aller-Retour pour New-York (Air France était partenaire des Sarmentelles cette année, et ce pour la première fois. Le PDG du groupe n’a pas oublié de rappeler que la compagnie aérienne avait transporté plusieurs dizaines de millions de bouteilles de par le monde). Le concours de dégustation a également permis à 1 personne de remporter son poids en vin (et l’heureux gagnant aimant visiblement bien manger, il aura fallu 14 cartons de Beaujolais Nouveau pour pouvoir arriver à son poids).
3 autres gagnants ont reçu des lots constitués de bouteilles de vin.

« Le Beaujolais Nouveau est [finalement] arrivé », comme le dit la formule consacrée et plusieurs milliers de personnes étaient présentes dans la capitale historique du Beaujolais afin de célébrer comme il se doit la sortie du Beaujolais Nouveau 2014.
Malgré le froid et le brouillard épais, on estime entre 4.000 et 5.000 personnes (ce qui est difficile à estimer avec certitude) sur place, à attendre impatiemment le lancement officiel du « Beaujo ».

Rapidement après l’animation, l’attente cède sa place à la joie. La foule, compacte, se rue tant bien que mal sur les nombreux stands proposant du Beaujolais Nouveau.
Les premiers avis sont fermes : « Enfin. Vite, je veux le goûter! » « Il est meilleur que l’an dernier » « Un peu trop sucré à mon goût mais bien meilleur. Et pas de goût de banane ! ».

Cette année, c’est Péricot Legasse -critique gastronomique- qui a eu la chance d’effectuer la mise en perce à minuit pile. Cette mise en perce a été suivie d’une animation « son et lumière ».
Péricot Legasse n’a pas manqué de rappeler que le millésime 2014 sera sans doute un très bon millésime, vue la météo des semaines de vendanges ! Il n’a pas manqué de rappeler que le Beaujolais a eu peur cette année car le temps n’était vraiment pas bon jusqu’à la fin août.

Si vous souhaitez assister au lancement du Beaujolais Nouveau 2015, sa date de lancement sera -comme tous les ans- le 3ème jeudi de novembre. Ainsi, la date du Beaujolais Nouveau 2015 est fixée le 19 novembre 2015.

Photo du Beaujolais : astronomie et vignoble en été 2014

Astronomie en Beaujolais : photos de l'été 2014 au coeur des Crus du Beaujolais

Le Beaujolais enferme des trésors insoupçonnés !

Jouissant d’un ciel relativement peu pollué par la lumière, par certains endroits, vous pourrez découvrir les merveilles du ciel nocturne en vous rendant dans le Beaujolais !

Ici, ces photos du ciel de Beaujolais de nuit ont été prises sur les hauteurs du Cru du Beaujolais Fleurie, à la limite du Cru Chiroubles. A plus de 550m d’altitude, le ciel était parfaitement dégagé et très noir.

Sur la première photo présentant le Mont Brouilly (siège des vins du même nom), la lumière apparente vient d’une fait d’une exposition de plus d’une minute, afin de pouvoir faire entrer un maximum de détails.

Les hauteurs du Beaujolais mériteraient d’être reconnues pour la qualité de leur ciel. Comme vous le voyez, en plein été, la Voie Lactée y est parfaitement accessible sans aucune difficulté. C’est également le cas des nuages nébuleux, tels que le Galaxie d’Andromède, la Nébuleuse Trifide ou le double-amas de Persée qui sont visibles à l’œil nu.

Si vous vous intéressez à l’astronomie, là encore, n’hésitez pas à prendre contact avec nous ! L’organisation de soirées d’astronomie (observation à l’oeil nu, à l’aide de jumelles et télescope de 20cm de diamètre) est possible.

N’oubliez pas : dès à présent, vous pouvez commencer à observer le nuage des Perséides, dont le pic donne lieu à la Nuit des Etoiles, tous les ans au moins d’août en France. Cette année, le pic des étoiles filantes est attendu entre la nuit du 12 au 13 août. Pour mettre toutes les chances de votre côté pour en observer : munissez-vous d’un parasol (car la Lune sera pleine, au Sud) et orientez-vous dans la direction des constellation de Persée et de Cassiopée (légèrement au Nord-Est, selon l’heure).

Astronomie dans le Beaujolais : les crus Morgon, Brouilly et Côte de Brouilly illuminés par les étoiles de la constellation du Sagittaire Photo astronomie dans le Beaujolais : la Voie Lactée se dessine sans mal dans les cieux du Beaujolais Photo astronomie et Beaujolais : la Lune se lève sur le Beaujolais et sur le Cru Fleurie Photo de nuit du Beaujolais : le Mont Brouilly et sa forme particulière se dessine sur un ciel légèrement pollué par la lumière dans le Beaujolais

Juillet 2014 : le Beaujolais traversé par le Tour de France

Beaujolais 2014 : Tour de France qui passe à Lancié (69)

C’était en 2002 ! A cette époque, Lance Armstrong était encore le seigneur -contesté depuis lors- du Tour de France.
C’était en 2002 et le Beaujolais accueillait le Tour de France en grande pompe. Régnié-Durette, petit village d’un petit millier d’habitant, était désigné comme village-étape d’un contre-la-montre dont l’arrivée était Mâcon.
C’était en 2002 et le vignoble Beaujolais n’avait pas vu l’ombre des cyclistes depuis cette édition. Lire la suite

Dates du Beaujolais 2013, rétrospective en images : Juin 2013

La fleur de vigne dans le Beaujolais, tardive en ce millésime 2013

Juin 2013 - Le Beaujolais en images et la fleur de vigneCette année, la nature était en retard, voire très en retard si l’on se fie aux millésimes précédents. Nous étions plutôt habitués, dernièrement, à voir de la fleur de vignes à la mi-mai, voire début mai en 2011.
Mais le millésime 2013 a dérogé à toutes les règles en vigueur. Nous avons pu observer les premières fleurs de vigne au 15 juin, soit très très tard.

La fleur de vignes nous permet de savoir, à peu de choses près, quand auront lieu les vendanges. Dès les premières fleurs, nous savons que nous serons en vendanges 100 jours plus tard, soit 90 jours après la fin de la floraison.

Et si vous profitiez du mois de juin pour découvrir le Régnié, le « Prince des Crus » du Beaujolais ? Un vin frais et fruité, aux arômes de fruits rouges dont la fraise, plutôt rare.

 

 

Le Beaujolais en 2013, rétrospective en image : le mois d’Avril.

Date du Beaujolais 2013 : rétrospective de l'année 2013 et le mois d'avril.

Vous le savez peut-être ! Fin Avril, le vignoble Beaujolais accueille son événement le plus important :  la Fête des Crus.

Le principe est simple. Tous les ans, un nouveau village de la région des Crus accueille la Fête ! Ainsi, si le village de Fleurie est organisateur des festivités, le Cru Fleurie sera à l’honneur. Il laissera néanmoins une jolie place aux 9 autres crus, qui auront chacun un stand à leur effigie.

Cette année, le 28 avril 2013, ce sont les crus Brouilly et Côte de Brouilly qui furent à l’honneur. Le village d’Odenas s’était paré de ses plus beaux atours.

Retrospective Beaujolais 2013 :en date et image. La fête des Crus d'Odenas

L’été est fini : les vendanges arrivent dans le Beaujolais !

Les vendanges en Beaujolais : démarrage fin septembre.

On va commencer cet article avec un petit rappel lexical important car tout le monde, ou presque, a oublié qu’il existait une distinction entre ces deux termes :

  • le viticulteur est le professionnel qui s’occupe de cultiver la vigne ;
  • le vigneron est le professionnel qui s’occupe de cultiver la vigne, de vinifier les raisins puis d’élever ses vins.

Pour être plus parlant : quelqu’un qui travaillera dans ses vignes sans avoir de cuvage et emmènera ses raisins dans une cave coopérative sera considéré comme un viticulteur. Une personne qui s’occupera de toute la chaîne de production, de la taille de la vigne, en passant par la récolte puis la vinification, jusque parfois la mise en bouteille puis la commercialisation, sera considéré comme un vigneron.

Maintenant que les choses sont plus claires pour tout le monde, on va pouvoir entrer dans le vif du sujet pour parler des vendanges dans le Beaujolais.

Fin septembre, les vendanges 2013 dans le Beaujolais débuteront.  Une année bien tardive avec de nouvelles traditions.

Beaujolais : des vendanges 2013 bien tardives !

On se croirait retournés 25 ans en arrière.
A cette période, il était plus que fréquent que la date des vendanges soit fixée aux alentours du 25 septembre. D’ailleurs, dans la mémoire collective, les vendanges n’annoncent-elles pas l’automne, la fin d’un nouveau cycle autour duquel tout est bâti ?

Nous nous sommes habitués, au fil des années, à voir les vendanges s’avancer dans le temps. En 2000, la récolte avait débuté chez certains viticulteurs à la fin août. En 2003, certains, dans le vignoble Beaujolais, avaient même débuté les vendanges avant le 15 août. Du jamais vu ! Depuis lors, le début de la récolte à la fin du mois d’août est devenu courant.
En quinze ans à peine, 5 millésimes ont vu leurs vendanges débuter avant le 1er septembre en Beaujolais.
Ces dernières années, la date du ban des vendanges (la date de début légal autorisé par la Préfecture) oscillait néanmoins autour du 1er septembre. Cela faisait donc quelques années que la récolte n’avait pas débuté aussi tard.

Plusieurs questions se posent : comment vont faire viticulteurs pour recruter des troupes de vendangeurs, eux qui d’ordinaire s’appuyaient largement sur les étudiants ? Le raisin aura-t-il eu suffisamment de temps pour se transformer en Beaujolais Nouveau buvable ? Car oui, le date de sortie du Beaujolais Nouveau est fixée au 21 novembre 2013. Soit 2 petits mois,à peine après le début de la récolte.

Tenez, d’ailleurs : saviez-vous que les vignerons auront le droit de délivrer le Beaujolais Nouveau aux négociants à partir du 15 octobre, soit à peine 3 semaines après le début de la récolte. Moi, personnellement, ça me laisse songeur. Pas vous ?
Pour ce qui concerne les vendangeurs : ce sont souvent des troupes entières, venues des pays de l’Europe de l’Est, qui viennent s’occuper de la récolte. La raison est principalement d’ordre économique. Et puis comme il est encore rare que la récolte du raisin puisse se faire à la machine, en Beaujolais (sauf autorisation exceptionnelle), et que cela risque de durer encore quelques années, le Beaujolais s’enrichit de nouvelles traditions, tout droit venues des ex-républiques Soviétiques.
Dans de nombreuses exploitations, les vendanges d’antan sont belles et bien finies et avec elles, la fin des nombreuses traditions séculaires liées à cette période spécifique.
La Revole, par exemple. Cette soirée qui avait lieu le dernier soir, après la fin des vendanges, mémorable pour toute la troupe et les patrons, disparaît petit à petit. Elle scellait parfois de jolies amitiés ou de belles histoires d’amour naissantes.

Le Beaujolais change, s’adapte lentement à son époque. Mais ce qui est sûr, c’est que dans 50 ans encore, le raisin se récoltera toujours, d’une manière ou d’une autre, avec sûrement d’autres traditions encore, sur les coteaux Beaujolais.

Nuit des étoiles 2013 : et si vous choisissiez le Beaujolais ?

Nuit des étoiles filantes 2013 dans le Beaujolais

C’est de saison et il faut en profiter (et d’ailleurs, les offices de tourisme devraient axer une partie de leur budget sur cette thématique, mais n’en demandons pas trop).

Comme chaque année entre le 17 juillet et le 24 août, la Terre traverse le nuage de poussières nommé « Perséides » et qui donne naissance aux milliers d’étoiles filantes visibles chaque nuit depuis la Terre.

Le Beaujolais est un terrain propice à l’exploration du ciel, à la recherche des nombreuses constellations visibles et de la Voie Lactée mais également à l’observation des étoiles filantes.Le ciel pur du Beaujolais est très sombre lorsque l’on se dirige sur les hauteurs : les diverses sources de pollution lumineuse cèderont leur place à la magnificence d’un ciel riche en surprises.

Si vous êtes équipé d’un appareil photo réflexe avec un pied de maintien, vous pourrez réaliser de sublimes photos du ciel. Il faudra vous armer de patience concernant les réglages -si vous ne les connaissez pas déjà- mais le résultat vaut le coup.
N’oubliez pas une paire de jumelles. Ca peut toujours s’avérer utile.

Le maximum des Perséides aura lieu pendant la nuit du 12 au 13 août 2013. Si vous êtes dans le Beaujolais à cette date, n’hésitez pas à vous diriger sur les hauteurs (où l’horizon nord est suffisamment dégagé) et vous assisterez à un spectacle gratuit et inoubliable.

Vous ne croyez pas que le Beaujolais est propice à l’observation des étoiles ? Cliquez sur les photos ci-dessous et vous verrez que vous aurez de belles surprises ! (© Florent Durand sur toutes les photos)

Beaujolais 2013 - Nuit des étoiles - Perésides - Cassiopée La Voie Lactée depuis le Beaujolais - Nuit étoiles 2013

Une étoile filante dans le Beaujolais - Nuit des étoiles 2013 photoNuit des étoiles 2013 la consetalltion Cassiopée formant un W dans le cielLa constellation de la Grance Ourse au-dessus de Fleurie, dans le Beaujolais. Nuit des étoiles 2013

Voie Lactée - Nuit des étoiles 2013 - Photo depuis le Beaujolais

[Tourisme] Juliénas : petite histoire du célèbre cru du Beaujolais

Fresque à l'entrée du village de Juliénas, village de Beaujolais

Comment accéder à Juliénas, dans le Beaujolais ? Carte d'accèsJuliénas, c’est d’abord un petit village du Beaujolais. Situé à l’extrême Nord du département du Rhône, entre les communes de Jullié à l’Ouest, Pruzilly  et Saint-Vérand au Nord, Saint-Amour-Bellevue à l’Est et Chénas au Sud, c’est un petit havre de paix où la tranquillité et la douceur de vivre sont légions.

Juliénas pourrait être un hameau de Jullié. Il se serait développé indépendamment de sa paroisse originelle.
En effet, étymologiquement, Juliénas est composé de « Jullié » et de « As » qui signifiait « propriété de… ». Le débat est donc ouvert : Jules César, qui fait mention de la région dans sa Guerre des Gaules, a-t-il donné son nom à Jullié, village voisin, ou à Juliénas ?
Moi, ce débat me fait penser à la célèbre question : « de l’oeuf ou la poule, quel est le premier ? « . Pas vous ?

A peine 900 âmes y vivent, perchées sur les nombreuses collines qui font de ce village une petite pépite du vignoble.
Hormis des vins très caractéristiques, Juliénas est aussi connu pour ses joyaux architecturaux.Arrêtons-nous quelques instants dans ce petit village et savourons ensemble cette jolie histoire.

Juliénas : des lieux mythiques.

Beaujolais et tourisme : le village de Juliénas et son paysage escarpéEn arrivant à Juliénas par la D95 puis la D17E, vous allez rapidement vous rendre compte de ce qui semble une hérésie : deux églises siègent fièrement au centre du village, et vous auriez bien raison de vous interroger à ce sujet.
En fait, un seul des deux bâtiments est bien une église. L’autre l’a été jusqu’en 1868, mais elle a été désaffectée. C’est seulement en 1954, sous l’impulsion de Victor Peyet, l’un des ambassadeurs du Cru, que cet ancien lieu de culte fut transformé en caveau de dégustation : le cellier de la vieille église.
Victor Peyet, accompagné de son comparse le journaliste Toto Dubois, bien connu du directeur du Canard Enchaîné, a fait beaucoup pour la notoriété du Juliénas. Victor Peyet était, quant à lui, un négociant en vins qui fut introduit dans le cercle très fermé des chansonniers de Montmartre.
N’hésitez pas à faire une petite halte par le Cellier de la vieille église pour y découvrir cette atmosphère unique en Beaujolais !

Autre curiosité : la Maison de la Dîme. En vous enfonçant dans le village en direction du hameau de Vaux, vous pourrez apercevoir ce petit bijou architectural, datant, pour la partie la plus ancienne, de la fin du XVIème. Sa façace à l’Italienne, typique de la Renaissance, laisse imaginer à quel point les propriétaires de l’époque pouvaient être puissants et riches.
Cette Maison de la Dîme n’était, pour autant, pas spécialement des plus appréciées des contemporains. En effet, les viticulteurs devaient verser 1/12 de leur récolte à l’Eglise catholique (pour rémunération). Cette taxe, souvent considérée comme injuste, nécessitait de grandes capacités de stockage, d’où ses proportions.
La Maison de la Dîme dépendait à l’époque du Chapître de Saint-Vincent-de-Mâcon, en Saône-et-Loire (alors que Juliénas est maintenant dans le département du Rhône).

Maisons traditionnelles sur la commune de Juliénas, dans le BeaujolaisPlusieurs châteaux ont été construits sur le territoire de la commune de Juliénas.
A quelques centaines de mètres du centre du village, le bien nommé Château de Juliénas, bâti entre le XVème et le XVIIème siècle, est malheureusement privé. Il vous sera impossible de le visiter mais vous pourrez espérer, en passant devant, découvrir furtivement ce petit trésor architectural.

De l’autre côté du petit ruisseau qui s’écoule en contrebas du centre du village, vous pourrez y apercevoir le Château des Janroux (privé) mais, surtout, le Château du Bois de la Salle où s’est installée la Cave des producteurs de Juliénas. Cette coopérative a été créée en 1960 par 83 viticulteurs désireux d’unir leurs forces pour vinifier le produit de 95 hectares de vignes.
La Cave des producteurs de vins de Juliénas est située dans une aile du prieuré du Château du Bois de la Salle, bâti à la fin du XVIIIème siècle, par Charrier de la Roche, le premier aumônier de Naopléon Ier.

Mais en vous promenant dans le village de Juliénas, vous pourrez également y découvrir de nombreux petits trésors, tous aussi charmants les uns que les autres.
Des maisons traditionnelles Beaujolais, des cadoles -ces petits cabanes posées ci-et-là au milieu des vignes- vous n’avez pas fini de découvrir toutes les merveilles de ce petit village, dont est originaire l’un des Crus du Beaujolais les plus médiatiques.

Le Juliénas : quand le Canard lui faisait gloire.

Cette fresque se situe à l'entrée du village de Juliénas, dans le BeaujolaisNous en faisions mention tout à l’heure : le directeur du Canard Enchaîné connaissait bien Toto Dubois et Victor Peyet, les deux ambassadeurs du Cru Juliénas à la fin de la guerre.

C’est donc tout naturellement que les journalistes du Canard ont fait de ce vin l’un de leurs emblèmes. Une expression est même née de cet engouement pour ce Cru du Beaujolais : « Aller prendre les eaux à Juliénas ». Les journalistes et écrivains amateurs du Cru considéraient qu’ils venaient en cure dans le Beaujolais comme certains se rendaient à Vichy (dont l’image avait été malmenée par l’installation du Régime du même nom pendant l’Occcupation). Fort à parier qu’ils retrouvaient l’inspiration perdue après quelques verres.
Cette vague d’intérêt chez les journalistes transforma le petit village et le vin du même nom en une petite curiosité nationale. Tout le monde, en France, connaissait le Juliénas et l’assimilait à un vin de fête et de bonne humeur. Une publicité gratuite, qui serait de nouveau bienvenue.

Pour découvrir notre Juliénas, n’hésitez pas à nous contacter.

NB : pour des raisons de droit de reproduction des bâtiments, nous avons préféré ne pas vous montrer les différentes images des lieux que nous vous avons présenté. Merci pour votre compréhension.