[Histoire]Chénas : la messe de la fête des fédérations le 14 juillet 1790

Un rapide article, aujourd’hui, sur un sujet plus léger que celui que nous vous avons présenté ces derniers jours.

La Cabane des Chasseurs à Chénas, Beaujolais, siège d'une messe ayant réuni 6000 personnes le14  juillet  1790
Source : beaujolaisvignoble

Saviez-vous que le 14 juillet 1790, soit un an après la Prise de la Bastille, la Montagne des Chasseurs, à Chénas, fut le théâtre d’un anniversaire exceptionnel. Cet événement a réuni près de 6.000 personnes : quatre messes furent dites en même temps, à midi.
Le Beaujolais célébrait  la chute du symbole de l’absolutisme (la Prison de la Bastille) à sa manière.

Alors que toutes les villes de France, ainsi que de nombreuses municipalités, se réunirent sur la plus grande place publique de leur commune, les villages de Chénas, Juliénas, Emeringes, Chénas, Vauxrenard, Fleurie, Romanèche et La Chapelle de Guinchay se réunirent au sommet de la montagne de Rémond (autrement nommée Montagne des Chasseurs). D’autres personnes, de diocèses voisins, se joignirent à l’événement.
Tous les citoyens (car c’était désormais leur statut officiel) furent conviés à se rendre sur place pour fêter la fin de la monarchie absolue. Les femmes et les enfants furent même de la partie.

A la fin des messes, deux discours patriotiques de M. l’Abbé Teillard et de M. Baritelle, maire de Fleurie et doyen des maires conviés ce jour-là. Les deux hommes, ainsi que l’ensemble des participants prêtèrent le serment d’ « être fidèles à la nation, à la Loy et au Roy, de maintenir de tous leurs pouvoirs la Constitution française et de sacrifier leurs fortunes personnelles pour combattre les ennemis de l’Etat. Après quoi, le Te Deum a été chanté par lesdits sieurs et assistants. Et enfin les citoyens, pour témoigner leur joie, se sont mis à danser au son des tambours et autres instruments et se sont donné des marques réciproques d’une véritable amitié fraternelle et patriotique« .

Pour permettre de célébrer en simultané les quatre messes, un autel de quatre faces fut bâti. Chacun des participants pouvaient ainsi voir et entendre clairement le sermon de l’homme d’Eglise.

Vous qui ne connaissez peut-être pas le Beaujolais ou la Montagne des Chasseurs à Chénas, avez peut-être beaucoup de difficultés à vous imaginer ce que représentent plus de 6.000 personnes en ces lieux.

Mais Chénas et la Montagne des Chasseurs est également connue pour les frasques d’un personnage bien connu en Beaujolais : Gargantua. Nous y reviendrons une prochaine fois.

Source : M.L.A Odin, Fleurie en Beaujolais, 1889.

Partagez l'information
  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • Google Reader
  • Tumblr
  • LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>