Cotation vin : Florilège des vins les plus chers au monde

Le luxe, ça fait souvent rêver. On va partir de ce postulat de départ.
Parce que oui, on voudrait tous avoir les moyens de nous payer 3 villas par mois et une île déserte.

Que diriez-vous de déguster une petite bouteille de Champagne, à 2.000 euros l’unité, les doigts de pied en éventail tout en prenant votre bain ? Une activité pourtant tellement banale pour les quelques privilégiés qui peuvent s’offrir de tels plaisirs.

Mon très cher vin…

Boire un verre de champagne tout en prenant son bain : un plaisir simple. Cotation vin.Pour revenir sur ce fameux dossier de la cotation vin, mais avant de vous fournir la suite des conseils pour estimer ses bouteilles, nous avons choisi d’établir un petit classement qui en émerveillera plus d’un (car oui, rappelez-vous : nous avons pris le parti de dire que le luxe, ça fait rêve).

  1. Cognac Dudognon Héritage Henri IV vendue 1.4 million d’euros (grâce à une bouteille partiellement en or et 6 500 diamants. On vous l’accorde, c’est un peu de la triche quand même) ;
  2. Cheval Blanc 1947 – bouteille vendue à 223 967 euros en novembre 2010. Selon de nombreux spécialistes, ce millésime peut encore être conservée 50 ans. Gageons que sa cotation vin augmentera encore avec le temps. Il s’agit d’une Impérial (format 6 litres). C’est la seule bouteille de ce format connu pour le millésime 1947 de Saint Emilion.
  3. Château Yqem 1811 – bouteille vendue à 85.000 euros pendant l’été 2011
  4. Château d’Yqem Sauternes 1787 – bouteille vendue à 41.000 euros.
  5. Un lot de 200 bouteilles de Champagne, parti du vignoble en 1916 à destination de la famille impériale Russe, a été retrouvé en 1997 au large de la Finlande : le bateau qui les transportait ayant fait naufrage. Le lot a été acquis aux enchères pour la modique somme de 275 000 euros par le Ritz-Carlton de Moscou.
  6. Domaine Henri Jayer 1978, Richebourg –Grand Cru rouge de la Côte de Nuits – bouteille vendue aux enchères à 39 200 euros..
  7. Domaine de la Romanée-Conti, Grand Cru rouge de la Côte de Nuits dont le prix maximal peut atteindre 209 547 euros.
  8. Un Cros Parantoux, produit par Heni Jayer (sa dernière production remonte à 2000, l’homme étant, lui, décédé en 2006), Premier Cru en Vosne-Romanée peut s’échanger 14 966 euros.

Entrer dans ce classement et atteindre une telle cotation vin s’avère difficile.
Toutefois, pour les vignerons ambitieux qui voudraient tenter l’expérience, voici quelques-uns des critères qui pourraient faire la différence :
– produire un vin rare (les années où la récolte est faible sont plus cotées) ;
– être vigneron indépendant ou représenter une maison de production emblématique ;
– produire une petite appellation (le Romanée, c’est une surface exploitable de 0.85 hectare dans le monde) ;
– travailler un cépage délicat à élever ;
– avoir une image proche de son terroir, se placer en défenseur des valeurs traditionnelles de sa région.

Partagez l'information
  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • Google Reader
  • Tumblr
  • LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>