[Marketing] Le marché du vin en France.

On ne va pas tout vous dévoiler non plus, mais sachez que nous travaillons depuis plusieurs semaines sur une approche marketing du vin en France. C’est un sujet qui a été assez peu traité et les informations sont longues à compiler, mais le travail en vaut la peine ! Par exemple, nous avons pu déterminer le porte-feuille moyen des consommateurs de vin puis en déduire le porte-feuille moyen des Français concernant l’achat de vin. Nous avons pu déterminer l’évolution de la consommation de vins en France et nous avons tenter de trouver les raisons tangibles, tant politiques, sociétales que liées à une évolution simple des mentalités, concernant ces évolutions.

Marketing : le marché du vin en FranceC’est bien évidemment en croisant les sources indépendantes que l’on trouve sur quoi travailler. Une seule et unique source ce n’est pas suffisant, surtout quand on se rend compte qu’elle a été commandée par un groupe puissant. Ainsi, un petit conseil si vous voulez vous lancer dans une telle expertise : ne vous fiez pas à toutes les données que vous pourrez trouver, encore moins à celle de Lavinia qui estime, d’après son panel déclaratif, que chaque Français serait prêt à dépenser 20 € dans chaque bouteille de vin qu’il achète.
La réalité est toute autre mais il vous faudra faire quelques recherches si vous souhaitez connaître les chiffres avec  précision. Imaginez, si chaque Français était effectivement prêt à dépenser une telle somme pour chaque bouteille, les viticulteurs ne connaîtraient pas la crise, et Dieu sait s’ils la vivent.

Nous avons également pu en déduire qu’il n’existait pas un seul marché du vin en France mais des milliers de marché différents. En fait, il faut voir les choses de cette manière : il existe un marché pour chacun des types de vin vendus au travers de l’Hexagone.

Une étude de marché, ça se travaille, ça s’étudie, ça s’écrit, ça se réfléchit, ça se laisse reposer pour la reprendre quelques jours plus tard avec des idées plus claires. Si on va trop vite, c’est à ce moment là qu’on fait fausse route et c’est bien là le but d’une étude de marché : éviter de faire fausse-route !

Allez, on va être sympa et vous livrer quelques petits chiffres concernant le marketing et le marché du vin en France :

  • 88% des actes d’achat de vin ont lieu depuis une petite, grande ou moyenne surface ;
  • Entre 1980 et 1985, la consommation de vin chez les individus de sexe masculin a diminué de 27,6%. Pour les femmes, sur la même période, la diminution est de l’ordre de 30%. Pour quelle raison ? A vous de trouver la solution… ;
  • Les habitants de la région Ile de France sont les plus gros consommateurs de vins en AOC. Les AOC représentent 61% de leurs achats de vin ;
  • Ce sont les habitants de la zone Sud-Est qui consomment le moins de vins en AOC, avec seulement 43% des achats ;
  • Le prix moyen d’achat d’une bouteille de vin est le moins élevé dans les région Ouest-Sud et das le Centre-Ouest.
  • Le prix moyen d’achat d’une bouteille de vin est le plus élevé en région Parisienne.

Bref, nous pourrions continuer sur de telles données pendant des heures, mais il me semble plus opportun de vous laisser faire ces recherches par vous-même.

Bon courage à vous.

Partagez l'information
  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • Google Reader
  • Tumblr
  • LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>