[Webmarketing et Vin] Une fois n’est pas coutume, on aime bien.

Beaujolais Nouveau 2015 : un site entièrement dédié !

C’est cohérent. C’est propre (graphiquement parlant. Parce que techniquement parlant, il suffit de faire un tour dans le code pour voir les limites du truc). C’est suffisamment jeune et vieux à la fois pour pouvoir plaire à pas mal de monde ! Et ça a même un site internet dédié !!!

« Ca », c’est le Beaujolais Nouveau 2015 ! A croire que l’InterBeaujolais, sur qui on n’arrête pas de taper (mais c’est pour notre bien), a décidé de se mettre à la page ! Hier, nous avons vu le visuel de promotion du Beaujolais Nouveau 2015. Comme nous ne savons pas si nous avons le droit de vous le révéler (question de droits d’auteur), on le tient secret pour l’instant. Mais il est dans la même veine que ce site inespéré, dédié totalement au Beaujolais Nouveau ! Reste à voir le contenu…

Au passage, sachez que la date de sortie du Beaujolais Nouveau 2015 est fixée le jeudi 19 novembre à partir de 0h00 ! Comme tous les ans, c’est le troisième jeudi de novembre.

Cliquer pour visiter le site du Beaujolais Nouveau 2015.

On fait un grand pas en avant et c’est plutôt pas mal !

On attend la suite de la campagne numérique, qui pourrait peut-être valoir le coup.

Lire la suite

[Marketing] Pourquoi personne ne connaît la date de sortie du Beaujolais Nouveau ?

Quelle est la date de sortie du Beaujolais Nouveau ? 2014, 2015 2016 2017 et pour toujours : le 3ème jeudi de novembre

Le Beaujolais Nouveau, c’est un mythe Français. Voire un « art Français », comme le clame l’affiche officielle du Beaujolais Nouveau. Très bien et pourquoi pas, après tout.

Bon, si on est honnête, cet « art Français », sans cesse mis à mal par l’InterBeaujolais depuis des années, équivaut de plus en plus à la première esquisse -sûrement loupée et peu élaborée- d’un maître en peinture.

Quelle est la date de sortie du Beaujolais Nouveau ? 2014, 2015 2016 2017 et pour toujours : le 3ème jeudi de novembreNéanmoins, aujourd’hui nous sommes en droit de nous poser une question.

Le Beaujolais Nouveau, tel qu’il existe depuis 1985, sort tous les ans le 3ème jeudi de novembre. TOUS LES ANS depuis bientôt 30 ans.
Si un véritable travail de marketing a été mis en place sur les dernières années, pourquoi personne ne connaît la date de sortie du Beaujolais Nouveau ? Pourquoi cette « date » du 3ème jeudi de novembre n’est pas inscrite dans l’esprit collectif du consommateur-lambda ?

Pourquoi M. Bourjade, directeur général de l’InterBeaujolais, n’a-t-il pas pensé à travailler cet axe ? Car il se laisse diriger par un collège de viticulteurs et négociants élus qui n’y connaissent rien en marketing mais qui prennent toutes les décisions ?
Pourquoi lancer des élections de Mademoiselle Beaujolais Nouveau 2013 (sans en faire utilisation pendant la campagne officielle) sans faire la moindre mention, jamais, nulle part, que le Beaujolais Nouveau sort à telle date ?! Pourquoi, d’ailleurs, faire une campagne autour du Beaujolais Nouveau s’il n’y a pas d’intérêt à le faire (c’est ce qu’en a dit une employée de l’InterBeaujolais lors d’un entretien téléphonique musclé) ?

Combien de temps a-t-il fallu pour que le monde entier connaisse le jeu CandyCrush, ainsi que le mode de fonctionnement de tous les « combo » possibles pour avancer dans ce jeu sans fin ? Un mois ? Deux mois ? Un an ? Peu importe : c’est toujours moins que faire entrer dans la tête des gens la date de sortie du Beaujolais Nouveau.
Pour quelle raison ? Car les créateurs ont fait un lancement viral et qu’ils ont bien pensé leur produit (certainement après des centaines de réajustement, certes).

Pourquoi, en France, connaît-on globalement la date de Thanksgiving (qui se déroule aux Etats-Unis tous les 4ème jeudi de novembre, soit une semaine après la date de sortie du Beaujolais Nouveau) alors qu’on ne veut pas retenir la date du Beaujolais Nouveau ?

Pourquoi, 29 ans après le premier « troisième jeudi de novembre », les Français ne connaissent pas la date de sortie de leur « produit artistique » ?

Une fois encore, une fois de plus, le constat est là : le marketing dans le Beaujolais est géré par des incompétents en la matière.
Plutôt que de vouloir communiquer sur cet « art Français », pourquoi l’InterBeaujolais ne commence pas par la base ? Pourquoi l’Interbeaujolais ne cherche-t-il pas à faire entrer dans la tête de la population que la date de sortie du Beaujolais est chaque année la même, à savoir le 3ème jeudi de novembre ?

 

[Marketing] E-vigneron soutient pleinement I Love Beaujolais

I Love Beaujolais devient une marque déposée à l'INPI

Dans l’effervescence actuelle autour des manquements graves dans la communication du Beaujolais, nous avons entendu parler d’une initiative que nous soutenons pleinement !
Au nez et à la barbe de l’InterBeaujolais, la marque I ❤️ Beaujolais a été déposée à l’INPI : plus personne ne pourra utiliser le logo sans autorisation des instigateurs du projet.

!!! Que c’est bon de voir de telles choses dans notre région où viticulteurs se sentent de plus en plus pieds et poings liés par cette interprofession !!!

I ❤️ Beaujolais est une initiative privée, lancée par Thierry Gontier dont l’entreprise est située à Saint-Georges-de-Reneins. De notre point de vue, I ❤️ Beaujolais est la meilleure chose qui pouvait arriver à notre région !
Thierry Gontier a sorti les gros moyens et c’est tant mieux ! Une gamme de tee-shirts, de bonnets de très bonne qualité, de sweats, de blousons, de coques de téléphones portables, de clé usb, de porte-clés, de sacs de shopping, de parapluie, etc. Le lancement est prometteur et il fonctionnera !

Dans une région et un vignoble moroses, en manque de reconnaissance au niveau national et international, nous saluons pleinement cette initiative. Nous n’hésiterons pas à vous tenir informés sur son évolution et sur le lancement officiel du site, le 6 novembre prochain.

Nous vous invitons à lire l’article au format web sur le lancement de la marque I ❤️ Beaujolais ou à découvrir leurs produits sur la page Facebook de I Love Beaujolais, en attendant l’ouverture de la boutique en ligne.

Et bon courage à l’équipe d’I ❤️ Beaujolais.

 

InterBeaujolais : budget fondé sur la Cotisation Volontaire Obligatoire

Edit du 30/10/2014 : nous vous invitons à lire la réponse de M. Bourjade, délégué général de l’InterBeaujolais, en commentaire de cet article.

___

En préambule à un article qui paraîtra d’ici quelques jours, nous nous sommes interrogés sur le budget annuel de l’InterBeaujolais.
Puisqu’aucun document officiel ne permettait de trouver des traces de ce budget, nous sommes partis de la « CVO », autrement nommée Cotisation Volontaire Obligatoire.

L’InterBeaujolais est l’organe officiel gérant la communication et l’administration du vignoble Beaujolais.
Il existe des interprofessions dans de nombreux secteurs et/ou régions agricoles et viticoles, toutes financées par les CVO.
Chaque professionnel se doit d’adhérer à ces interprofessions au risque de ne pouvoir commercialiser, voire exercer.

Nous vous invitons à lire cette Assemblée Générale Ordinaire de l’InterBeaujolais, trouvée sur le site du Ministère de l’Agriculture. La page 13 -nommée Article XII- Budget- vous expliquera ce qu’est cette Cotisation Volontaire Obligatoire. Les pages, ou articles, suivantes vous apprendront ce que devaient verser chaque viticulteur et/ou négociant à l’InterBeaujolais, afin d’assurer la communication de leur vignoble (jusqu’en 2013, les montants actuels ne sont pas rendus officiels) :

  • 6.36 €/hl vendu de l’AOC Beaujolais ;
  • 6.52€/hl vendu de l’AOC Beaujolais Villages ;
  • 7.56€/hl vendu des AOC Brouilly, Côte de Brouilly, Régnié, Morgon, Chiroubles, Fleurie, Moulin à Vent, Chénas, Juliénas et Saint-Amour (Crus du Beaujolais).

Cette Cotisation Volontaire Obligatoire ne sert qu’au budget de fonctionnement et de communication de l’InterBeaujolais.

Pour toute demande de capsules ou quoi que ce soit d’autres, vous devrez bien évidemment payer des taxes supplémentaires.

Ainsi, d’après les chiffres fournis par cette Assemblée Générale Ordinaire, et si l’on se fie au rendement moyen par AOC en 2010, le budget de L’interBeaujolais pour l’année 2010 pouvait s’éléver à 5 648 434 € :

  • 2 019 300 € pour l’AOC Beaujolais ;
  • 1 467 163 € pour l’AOC Beaujolais Villages (Edit : la première mouture de l’article faisait mention de ‘Beaujolais Nouveau’. Il ne s’agissait que d’une coquille) ;
  • 2 161 971 € pour l’ensemble des AOC crus du Beaujolais.

Dans l’état actuel des choses, et vu le budget conséquent : nous nous posons une sérieuse question : où part cet argent ?

Un petit indice ?

Voici ce qui a été fait sur les murs du fameux « 210 », siège des bureaux de l’InterBeaujolais dans une rue cachée de Villefranche-sur-Saône.

Dans l’état actuel des choses, nous ne savons pas si cette fresque géante a été financée par la Cotisation Volontaire obligatoire… mais le budget de l’InterBeaujolais étant basé sur cette taxe « volontaire obligatoire », il y a de fortes chances que cette fresque en soit le fruit. Nous ne disons pas qu’elle est en le fruit, nous disons qu’elle POURRAIT en être le fruit.

Fresque murale peinte sur les murs du 210 en Beaujolais - InterBeaujolais - dépense argent inutile cotisation volontaire obligatoire Fresque murale peinte sur les murs du 210 en Beaujolais - InterBeaujolais - dépense argent inutile cotisation volontaire obligatoire Fresque murale peinte sur les murs du 210 en Beaujolais - InterBeaujolais - dépense argent inutile cotisation volontaire obligatoire
Pendant ce temps, les suicides de viticulteurs continuent car, pour certains, ils ne peuvent plus payer ce qu’ils doivent, le vignoble s’enfonce sans cesse dans la crise, les vins du Beaujolais souffrent d’un déficit d’image assez énorme.
Mais oui, la priorité était, évidemment de dépenser de l’argent (et combien?!!!) pour une fresque sur l’ensemble des murs de l’InterBeaujolais

Amis vignerons du Beaujolais, voilà où pourrait être passée une partie de votre Cotisation Volontaire Obligatoire, en 2014. Heureux ?

La suite d’ici quelques semaines…