Buggy Experience : le Beaujolais vu en drone

Afin de faire la promotion de notre activité Buggy Experience dans le Beaujolais, nous avons recherché ce qui était existant sur le territoire. Pour voir ce qui avait été fait, pour s’en inspirer ou non, pour connaître la concurrence tout simplement.

Nous le savions déjà mais le Beaujolais est drastiquement pauvre en matière de communication touristique.

Communication de buggy dans le Beaujolais : autoproduction

La meilleure chose était donc de faire nous même. Parce qu’il n’existe pas grand chose. Voire rien du tout.
La meilleure chose était de ne pas demander d’images pour valoriser les paysages beaujolais mais d’aller les chercher nous même et là où elles se trouvent : partout autour de nous.

On a sorti un drone. On ne s’est pas posés plus de questions que ça, on a tourné un peu partout.

On s’est dit « Tiens, ce serait bien de faire ça ». On l’a fait. On s’est dit « tiens, ce serait bien de faire ça aussi ». On l’a fait aussi.

Ça a pris une journée.

On a sorti des anciens savoir-faire de montage. Là aussi, ça a pris une journée. Bon, on est encore un peu rouillés mais ça va revenir avec la pratique.

Et on a sorti ça, une vidéo du Beaujolais en drone afin de valoriser notre nouvelle activité de buggy dans le Beaujolais. Certes, elle est pas propre, l’image est branlante et désynchronisée du son. ON LE SAIT. Certes, il y a 1 500 défauts. Mais avouez que c’est la toute première fois que vous voyez une vidéo de promotion et de communication du Beaujolais qui ne met pas en avant le vin.
Certes, cette vidéo est bourrée de défauts, mais avouez qu’elle fait plus envie de découvrir le Beaujolais en laissant totalement le vin de côté.

Florent Durand

Buggy Experience Beaujolais

Chambres d’hôtes à Lancié

Découvrez les chambres d'hôtes d'Agnès et Marcel à Lancié, dans le Beaujolais

Vous êtes à la recherche de chambres d’hôtes avec une magnifique vue sur le vignoble Beaujolais ?

Agnès et Marcel Durand, situés à Lancié, vous accueillerons dans leurs deux chambres d’hôtes situées à Lancié. Nous vous invitons à cliquer sur l’image suivante pour accéder à notre espace dédié aux chambres d’hôtes, au tourisme et à l’astronomie dans le Beaujolais.

Au plaisir de vous rencontrez très rapidement !

Chambres d'hôtes dans le Beaujolais, chez Agnès et Marcel Durand à Lancié

Tourisme Beaujolais : chambres d’hôtes et visites

Beaujolais tourisme été 2015 : chambres d'hôtes Beaujolais à Lancié

Vous avez l’intention de passer quelques jours dans le Beaujolais ? Nos chambres d’hôtes vous offrent un point de chute remarquable.

Depuis Lancié, notre village situé à 50km au nord de Lyon et 15 au Sud de Mâcon, nous avons accès rapidement et facilement à de nombreux sites de tourisme dans le Beaujolais et les régions avoisinantes.

Pour faire du tourisme dans le Beaujolais (parties Nord et Ouest)

– Le temps de parcours en voiture est donné à titre indicatif, depuis nos chambres d’hôtes Beaujolais

  • Moulin à Vent, 5 minutes de voiture ou 1 heure à pied : ce moulin à vent date de l’époque féodale. Il a été entièrement rénové à la fin du XXème siècle et, certains jours, il est possible de visiter l’intérieur et de comprendre le fonctionnement de ce type de moulins.
  • Mines de Romanèche, moins de 5 minutes en voiture, 3/4h à pied depuis nos chambres d’hôtes Beaujolais : Romanèche-Thorins a été l’un des plus importants lieux d’extraction de manganèse, en France. Le gisement a été exploité pendant près d’un siècle. Les vestiges de cette vaste installation ont pour la plupart disparu. Saurez-vous néanmoins retrouver les quelques traces de ces mines de Romanèche ?
  • Le parc zoologique TouroParc, le Musée du Compagnonnage et le Hameau du Vin de Georges Duboeuf se situent sur la commune de Romanèche Thorins à proximité de la petite gare, à 5 minutes en voiture. A proximité, n’hésitez pas à pousser les portes de la Maison Jacoulot, producteurs renommés d’eaux de vie et marcs.
  • Col du Fût d’Avenas, 20 minutes en voiture. Surplombant le Beaujolais à près de 760 mètres d’altitude, le Fût d’Avenas offre un panorama exceptionnel sur l’ensemble du Beaujolais, de la Dombes et une grande partie du Lyonnais. Les massifs alpins sont souvent visibles, tout comme le Mont Blanc. Vous pouvez néanmoins voir le Mont-Blanc par temps dégagé depuis tous les villages du Beaujolais -ou presque. Un restaurant, la Terrasse, vous accueille midi et soir au Fût d’Avenas. Vous trouverez, à proximité, un accrobranche et un producteur de miel.
  • Village de Juliénas, 20 minutes en voiture depuis nos chambres d’hôtes Beaujolais. Juliénas est un charmant village qui tiendrait son nom de Jules César (tout comme le village voisin, Jullié). De nombreux châteaux, malheureusement privés, sont néanmoins visibles depuis les routes. Vous pourrez déguster les vins du cru dans le Caveau de la Vieille Eglise. L’ancienne église du village a été réaménagée en un caveau de dégustation des vins de la région.
  • Village de Cenves, 1/2h de Lancié et de nos chambres d’hôtes Beaujolais. Cenves est situé en altitude. Vous entrez dans le Beaujolais vert, là où les chèvres paissent paisiblement pour fabriquer du lait dont se servent les producteurs de fromage de chèvre. Un véritable régal !
  • Village d’Emeringes, 15 minutes de Lancié. Vous êtes à la limite du Beaujolais vert eu du Beaujolais viticole. Un vieil alambic exposé en décoration dans le village vous permet de découvrir le fonctionnement de la fabrication des eaux de vie.
  • Village de Fleurie, à 5 minutes en voiture ou 30 minutes à pied. De la Madone qui surplombe le Beaujolais du haut de sa colline au Hameau du Vivier, Fleurie est un village complexe. Nous serons heureux de vous en expliquer son histoire lors de votre séjour dans nos chambres d’hôtes Beaujolais.

Ces quelques destinations vous permettront de vous rendre compte de la richesse du patrimoine du Beaujolais. N’hésitez pas à nous demander des informations lors de votre prise de contact pour nos chambres d’hôtes Beaujolais

 

 

Nuit des étoiles 2013 : et si vous choisissiez le Beaujolais ?

Nuit des étoiles filantes 2013 dans le Beaujolais

C’est de saison et il faut en profiter (et d’ailleurs, les offices de tourisme devraient axer une partie de leur budget sur cette thématique, mais n’en demandons pas trop).

Comme chaque année entre le 17 juillet et le 24 août, la Terre traverse le nuage de poussières nommé « Perséides » et qui donne naissance aux milliers d’étoiles filantes visibles chaque nuit depuis la Terre.

Le Beaujolais est un terrain propice à l’exploration du ciel, à la recherche des nombreuses constellations visibles et de la Voie Lactée mais également à l’observation des étoiles filantes.Le ciel pur du Beaujolais est très sombre lorsque l’on se dirige sur les hauteurs : les diverses sources de pollution lumineuse cèderont leur place à la magnificence d’un ciel riche en surprises.

Si vous êtes équipé d’un appareil photo réflexe avec un pied de maintien, vous pourrez réaliser de sublimes photos du ciel. Il faudra vous armer de patience concernant les réglages -si vous ne les connaissez pas déjà- mais le résultat vaut le coup.
N’oubliez pas une paire de jumelles. Ca peut toujours s’avérer utile.

Le maximum des Perséides aura lieu pendant la nuit du 12 au 13 août 2013. Si vous êtes dans le Beaujolais à cette date, n’hésitez pas à vous diriger sur les hauteurs (où l’horizon nord est suffisamment dégagé) et vous assisterez à un spectacle gratuit et inoubliable.

Vous ne croyez pas que le Beaujolais est propice à l’observation des étoiles ? Cliquez sur les photos ci-dessous et vous verrez que vous aurez de belles surprises ! (© Florent Durand sur toutes les photos)

Beaujolais 2013 - Nuit des étoiles - Perésides - Cassiopée La Voie Lactée depuis le Beaujolais - Nuit étoiles 2013

Une étoile filante dans le Beaujolais - Nuit des étoiles 2013 photoNuit des étoiles 2013 la consetalltion Cassiopée formant un W dans le cielLa constellation de la Grance Ourse au-dessus de Fleurie, dans le Beaujolais. Nuit des étoiles 2013

Voie Lactée - Nuit des étoiles 2013 - Photo depuis le Beaujolais

[Tourisme] Juliénas : petite histoire du célèbre cru du Beaujolais

Fresque à l'entrée du village de Juliénas, village de Beaujolais

Comment accéder à Juliénas, dans le Beaujolais ? Carte d'accèsJuliénas, c’est d’abord un petit village du Beaujolais. Situé à l’extrême Nord du département du Rhône, entre les communes de Jullié à l’Ouest, Pruzilly  et Saint-Vérand au Nord, Saint-Amour-Bellevue à l’Est et Chénas au Sud, c’est un petit havre de paix où la tranquillité et la douceur de vivre sont légions.

Juliénas pourrait être un hameau de Jullié. Il se serait développé indépendamment de sa paroisse originelle.
En effet, étymologiquement, Juliénas est composé de « Jullié » et de « As » qui signifiait « propriété de… ». Le débat est donc ouvert : Jules César, qui fait mention de la région dans sa Guerre des Gaules, a-t-il donné son nom à Jullié, village voisin, ou à Juliénas ?
Moi, ce débat me fait penser à la célèbre question : « de l’oeuf ou la poule, quel est le premier ? « . Pas vous ?

A peine 900 âmes y vivent, perchées sur les nombreuses collines qui font de ce village une petite pépite du vignoble.
Hormis des vins très caractéristiques, Juliénas est aussi connu pour ses joyaux architecturaux.Arrêtons-nous quelques instants dans ce petit village et savourons ensemble cette jolie histoire.

Juliénas : des lieux mythiques.

Beaujolais et tourisme : le village de Juliénas et son paysage escarpéEn arrivant à Juliénas par la D95 puis la D17E, vous allez rapidement vous rendre compte de ce qui semble une hérésie : deux églises siègent fièrement au centre du village, et vous auriez bien raison de vous interroger à ce sujet.
En fait, un seul des deux bâtiments est bien une église. L’autre l’a été jusqu’en 1868, mais elle a été désaffectée. C’est seulement en 1954, sous l’impulsion de Victor Peyet, l’un des ambassadeurs du Cru, que cet ancien lieu de culte fut transformé en caveau de dégustation : le cellier de la vieille église.
Victor Peyet, accompagné de son comparse le journaliste Toto Dubois, bien connu du directeur du Canard Enchaîné, a fait beaucoup pour la notoriété du Juliénas. Victor Peyet était, quant à lui, un négociant en vins qui fut introduit dans le cercle très fermé des chansonniers de Montmartre.
N’hésitez pas à faire une petite halte par le Cellier de la vieille église pour y découvrir cette atmosphère unique en Beaujolais !

Autre curiosité : la Maison de la Dîme. En vous enfonçant dans le village en direction du hameau de Vaux, vous pourrez apercevoir ce petit bijou architectural, datant, pour la partie la plus ancienne, de la fin du XVIème. Sa façace à l’Italienne, typique de la Renaissance, laisse imaginer à quel point les propriétaires de l’époque pouvaient être puissants et riches.
Cette Maison de la Dîme n’était, pour autant, pas spécialement des plus appréciées des contemporains. En effet, les viticulteurs devaient verser 1/12 de leur récolte à l’Eglise catholique (pour rémunération). Cette taxe, souvent considérée comme injuste, nécessitait de grandes capacités de stockage, d’où ses proportions.
La Maison de la Dîme dépendait à l’époque du Chapître de Saint-Vincent-de-Mâcon, en Saône-et-Loire (alors que Juliénas est maintenant dans le département du Rhône).

Maisons traditionnelles sur la commune de Juliénas, dans le BeaujolaisPlusieurs châteaux ont été construits sur le territoire de la commune de Juliénas.
A quelques centaines de mètres du centre du village, le bien nommé Château de Juliénas, bâti entre le XVème et le XVIIème siècle, est malheureusement privé. Il vous sera impossible de le visiter mais vous pourrez espérer, en passant devant, découvrir furtivement ce petit trésor architectural.

De l’autre côté du petit ruisseau qui s’écoule en contrebas du centre du village, vous pourrez y apercevoir le Château des Janroux (privé) mais, surtout, le Château du Bois de la Salle où s’est installée la Cave des producteurs de Juliénas. Cette coopérative a été créée en 1960 par 83 viticulteurs désireux d’unir leurs forces pour vinifier le produit de 95 hectares de vignes.
La Cave des producteurs de vins de Juliénas est située dans une aile du prieuré du Château du Bois de la Salle, bâti à la fin du XVIIIème siècle, par Charrier de la Roche, le premier aumônier de Naopléon Ier.

Mais en vous promenant dans le village de Juliénas, vous pourrez également y découvrir de nombreux petits trésors, tous aussi charmants les uns que les autres.
Des maisons traditionnelles Beaujolais, des cadoles -ces petits cabanes posées ci-et-là au milieu des vignes- vous n’avez pas fini de découvrir toutes les merveilles de ce petit village, dont est originaire l’un des Crus du Beaujolais les plus médiatiques.

Le Juliénas : quand le Canard lui faisait gloire.

Cette fresque se situe à l'entrée du village de Juliénas, dans le BeaujolaisNous en faisions mention tout à l’heure : le directeur du Canard Enchaîné connaissait bien Toto Dubois et Victor Peyet, les deux ambassadeurs du Cru Juliénas à la fin de la guerre.

C’est donc tout naturellement que les journalistes du Canard ont fait de ce vin l’un de leurs emblèmes. Une expression est même née de cet engouement pour ce Cru du Beaujolais : « Aller prendre les eaux à Juliénas ». Les journalistes et écrivains amateurs du Cru considéraient qu’ils venaient en cure dans le Beaujolais comme certains se rendaient à Vichy (dont l’image avait été malmenée par l’installation du Régime du même nom pendant l’Occcupation). Fort à parier qu’ils retrouvaient l’inspiration perdue après quelques verres.
Cette vague d’intérêt chez les journalistes transforma le petit village et le vin du même nom en une petite curiosité nationale. Tout le monde, en France, connaissait le Juliénas et l’assimilait à un vin de fête et de bonne humeur. Une publicité gratuite, qui serait de nouveau bienvenue.

Pour découvrir notre Juliénas, n’hésitez pas à nous contacter.

NB : pour des raisons de droit de reproduction des bâtiments, nous avons préféré ne pas vous montrer les différentes images des lieux que nous vous avons présenté. Merci pour votre compréhension.