Beaujolais : l’arrachage de vignes, comment ça marche ?

Vous vous êtes peut-être déjà demandé comment faire pour arracher une vigne.
On va simplement vous dire que c’était un travail pas très supportable en pleine canicule. Même à 6h du matin. Et puis on va vous montrer 3 jolies photos. Et puis ça suffira pour vous faire une petite idée du travail de forçats.

Petite information sur les ceps de Gamay noir à jus blanc dans le Beaujolais : leurs racines peuvent atteindre une dizaine de mètres de profondeur (donc de longueur). Nous le savions, pourtant.

Beaujolais : comment fonctionne l'arrachage de vignesDes ceps de vignes juste après avoir été arrachés, dans le Beaujolais

Comment sont arrachées les vignes dans le Beaujolais

[Vidéo] Travail de la vigne : le cisaillage manuel dans le Beaujolais

Le travail de la vigne dans le Beaujolais : le cisaillage manuel

Le travail de la vigne dans le Beaujolais, mais comme dans tous les vignobles de France, est resté très traditionnel.

Même si le tracteur, et la mécanisation, ont souvent remplacé la main de l’homme ou de l’animal, il est fréquent, voire quotidien, que le viticulteur ait besoin de mettre la main à la pâte ! Mais après tout, c’est son métier, n’est-ce pas ?

Dans certaines parcelles du Beaujolais, souvent trop escarpées, il serait dangereux qu’un tracteur vienne cisailler la vigne (ou rogner comme nous l’avons vu la dernière fois). Pour éviter tout accident (il en arrive assez souvent, malheureusement), il est alors conseillé, il est voire impossible de faire autrement que de prendre une cisaille (de grands ciseaux) et de couper chaque sarment trop long à la main (le sarment de vigne est une branche).

Nous n’avons pas eu l’opportunité de filmer le relevage de la vigne, qui permet à celle-ci de se tenir bien droit et de ne pas se casser au moindre coup de vent… Ce sera pour l’année prochaine !