Beaujolais : les premières grappes récoltées dès le 30 août

Le cépage Gamay Noir à Jus blanc, dans le Beaujolais, à la veille des vendanges

2014 sera un millésime dont nous nous souviendrons tous !

Certains annonçaient des vendanges très précoces, aux alentours du 15 août quand d’autres prévoyaient de vendanger fin septembre.
Une météo capricieuse, un ensoleillement assez faible qui, paradoxalement, aura donné un véritable et néfaste coup de soleil aux raisins, des orages très violents, des vents encore plus, parfois de la grêle… Toutes les conditions semblent réunies pour que le millésime 2014 s’annonce d’une qualité moyenne. Mais une bonne surprise est toujours possible et nous vous ferons part de nos premières impressions dès que nous aurons commencé notre campagne.

Le Gamay noir à Jus blanc est le cépage traditionnel du vignoble Beaujolais ! De nombreuses toiles d'araignées vont ajouter de la poésie au romantisme de la période des vendanges dans le Beaujolais 2014A quelques jours du lancement officiel de la campagne officielle de vendanges 2014 dans le Beaujolais, aucune date n’a encore été arrêtée par l’Inter Beaujolais et les instances habilitées. Nous pouvons néanmoins vous révéler que les premières grappes, grâce à des dérogations, seront coupées dès le 30 août ! Il n’est pas impossible de voir quelques troupes de vendanges un ou deux jours plus tôt, selon les secteurs.
Néanmoins, nous pouvons espérer que le ban des vendanges 2014, dans le Beaujolais, soit fixé aux alentours du 6 septembre.

Le « ban des vendanges » est le terme consacré pour désigner la date officielle à partir de laquelle les viticulteurs ont l’autorisation de récolter leurs raisins.

Les vendanges sont souvent une excellente pour visiter le Beaujolais ! C’est à cette époque que le vignoble grouille de milliers de petites mains et de centaines de tracteurs pressés par le temps. Les vendanges sont la meilleure époque pour se rendre compte que la totalité de l’économie locale repose sur le travail de la vigne.
Si vous souhaitez visiter le Beaujolais pendant les vendanges 2014, n’hésitez pas à nous rendre visite ! Nous nous ferons un plaisir de vous faire visiter le cuvage, haut lieu stratégique. Avec un peu de chance, vous pourrez même assister à une « pressurée », le moment où après la première fermentation -dite alcoolique-, nous utilisons le pressoir pour obtenir le jus fermenté.
Si vous en faîtes la demande et si les conditions le permettent, nous pourrons vous conduire à la rencontre de vendangeurs, afin de vous mêler à nos troupes et participer à la récolte, quelques minutes.
Entrer en contact avec Agnès et Marcel Durand, producteurs-récoltants à Lancié.

En un mois, ce sont près de 22.000 hectares de vignes qui vont connaître coups de serpettes et sécateurs.
Vous avez du mal à vous représenter ce que font effectivement 22 hectares de vignes ? Voici quelques points de comparaison :
– environ 220.000.000 millions de ceps de vignes ;
– environ 22.000 terrains de football mis les uns à côte des autres ; – 220 km² (la ville de Paris intra-muros a une superficie avoisinant les 106km², la ville de Lyon a une superficie de près de 48km², le Lac d’Annecy a une superficie de 27km² quant au Lac Léman, 580km²), etc.

N’hésitez pas à nous rendre visite !

Ban des vendanges Beaujolais 2013 : il est arrêté !

Préparatifs des vendanges 2013 dans le Beaujolais

Nous avons cru qu’il serait fixé au 28 septembre. De nombreux indicateurs semblaient aller en ce sens. Et puis finalement, non.

La réunion qui s’est tenu hier après-midi à Villefranche, au siège du 210 (l’InterBeaujolais pour les non-initiés), avec de nombreux acteurs et professionnels du vignoble en ont décidé autrement !

La date du ban des vendanges est donc fixée au 24 septembre prochain ! Mardi prochain, le vignoble tout entier commencera à entrer en ébullition, et ce, pour une durée de 2 à 3 semaines.
Si vous avez la possibilité de vous rendre dans le Beaujolais à cette période, vous aurez la jolie surprise d’y découvrir, en vous promenant, des dizaines de troupes de vendangeurs disséminées à travers tout le vignoble.

Pour ce qui nous concerne, le cuvage et tout le matériel sont prêts. Nous n’avons plus que 3 hectares de vignes à récolter donc nous n’engageons plus une troupe pour une dizaine de jours, comme nous le faisions encore en 2009. Nous louons la troupe d’un viticulteur de notre famille, pour 2 voire 3 journées.

Qu’avons-nous eu à faire ?

  • Nettoyer les cuves destinées à accueillir la nouvelle récolte ;
  • Ranger le cuvage et réorganiser les outils pour que tout soit à portée de main ;
  • Nettoyer le matériel afin qu’il soit remis aux normes sanitaires (tuyaux, pompe, cuve, tapis roulant, etc.) ;
  • Préparer le pressoir qui ne servira qu’après la fermentation alcoolique (donc 8 à 10 jours après la récolte, voire plus pour le Moulin à Vent). Il pourra servir si nous produisons du Beaujolais Rosé cette année ;
  • Remettre les bacs à vendanges sur les remorques, afin qu’elles puissent être acheminées par les tracteurs, etc

Nous vous proposons d’ailleurs une petite vidéo -mal réalisées mais le but n’est pas d’être sélectionnés à Cannes, donc c’est pas si grave que ça. Cela vous permettra de vous rendre compte de la dangerosité de la tâche.

Dans cette vidéo, vous voyez la technique employée pour transporter le bac à vendanges jusqu’à la remorque. Inutile de vous préciser que si le bac se renverse sur quelqu’un, les dégâts seraient sûrement irréversibles.

Ces bacs sont indispensables car ils accueilleront le raisin, une fois récolté. Ils pourront porter jusqu’à plus d’1,2 tonne (1 200 kg) de raisins.

Nous vous expliquerons les techniques d’antan une prochaine fois. Avec quelques anecdotes qui sauront satisfaire votre curiosité