Vous prendrez bien un petit verre de Beaujolais nouveau 2014 ?

Lexplication du goût de banane du Beaujolais Nouveau

Les raisins sont tous rentrés dans le cuvage ! Ils ont presque tous terminé la phase de fermentation alcoolique typique du Beaujolais et sont presque tous pressurés !
Nous sommes rassurés et plutôt contents de ce millésime 2014. Il s’annonce meilleur que ce à quoi nous nous attendions. La pluie, le soleil capricieux, les orages de grêle et le vent nous avaient laissé entrevoir un millésime 2014 assez moyen… mais non ! Il devrait être bien au-dessus de ce que nous avions envisagé.

Une semaine après son passage dans le pressoir, voilà à quoi ressemble un verre de Beaujolais Nouveau 2014

Mais qu’en est-il du Beaujolais Nouveau ? Hé bien, il est comme les autres !

Le Beaujolais nouveau a été pressuré voilà une semaine, et nous sommes en mesure de vous en dévoiler une photo ! Un verre de Beaujolais nouveau 2014 avant l’heure, ça vous dit ? Ne rêvez pas cependant : vous devrez vous contenter d’une simple photo.

Bon, autant être honnête : en ce moment, les acides maliques sont en train de se transformer en acides lactiques (c’est ce qu’on appelle la fermentation malolactique). Les processus chimiques en cours, comparables à tous les vins du monde, ne permettraient pas d’apprécier pleinement notre Beaujolais Nouveau 2014 ! Mais le produit est là : il est en cours de finition.

D’ici quelques semaines, la fermentation malolactique sera terminée : nous pourrons alors réellement appeler ce jus de raisin, en cours de fermentation, un vin ! Car vin, il ne l’est pas encore réellement. Ce sera une fois que toutes ces réactions chimiques et naturelles se seront terminées que ce jus deviendra le Beaujolais Nouveau 2014.

Vous pouvez discerner, sur la photo, que le vin est encore trouble, d’une couleur rose éclatante.
Dans le Beaujolais, tous les vins ont cette teinte avant de prendre la couleur habituelle sombre de leur robe.  C’est, là encore, totalement normal et naturel. C’est pendant cette phase de fermentation malolactique que le jus de raisin fermenté se transforme en vin, qu’il en prend toutes les caractéristiques.

Que dire de plus pour vous donner envie de le goûter ? Les arômes actuels sont typiques d’un véritable Beaujolais nouveau : ceux du raisin mûr. Ils n’évolueront pas. Comme nous vous l’expliquions hier sur la manière dont est fait le Beaujolais Nouveau, les arômes de ce type de vins ne peuvent être autres que ceux du raisin (hormis avec l’emploi de levures qui cherchent à standardiser les goûts d’une année sur l’autre, qui cherchent donc à tuer la typicité du produit) !

Nous avons la chance de pouvoir suivre son évolution, au jour le jour ! Quant à vous, vous n’aurez pas le droit de le déguster avant le 20 novembre prochain à minuit…Si vous voulez en savoir plus sur le Beaujolais Nouveau et le millésime 2014, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Contacter la société Mardi Broussaud SARL

Beaujolais Nouveau 2013 « Il est sorti, vive le Beaujolais »

Beaujolais Nouveau 2013 : il est arrivé ! Vive le Beaujolais et le vin nouveau.

Vous l’avez tous attendu, il est enfin là !

Le Beaujolais Nouveau 2013 est officiellement soumis à la vente (et au verdict des consommateurs) depuis 0h00min1sec ! Nous le savons depuis quelques temps déjà : ce millésime s’annonce exceptionnel. Le Beaujolais Nouveau que nous produisons (en toute petite quantité) de manière totalement traditionnelle enchante  les papilles de tous nos clients.

Le Beaujolais Nouveau 2013 est arrivé !Cette année, le Beaujolais Nouveau est très fruité, avec des arômes étonnants et discrets de fruits rouges confits -mûre cuite avec quelques notes de cerise. Evidemment, vous trouverez en première bouche le goût de raisin. Impossible autrement vue la date des vendanges (fin septembre, début octobre).
Le fameux « goût de banane », que les journalistes arrivent à trouver à tous les Beaujolais Nouveau (alors qu’ils ne s’y connaissent rien en vin la plupart du temps), n’a jamais été un bon signe pour nous, producteurs ! Le goût de banane n’existe pas, il n’a même jamais existé. Nous avons pour coutume de dire que le Beaujolais Nouveau a pour principal arôme celui du raisin.
Les arômes plus complexes commencent à peine à se développer. Ce phénomène est, comme nous le disions, lié au fait que les grappes étaient encore accrochées à leur cep quelques semaines plus tôt. Cette année, pour le Beaujolais Nouveau 2013, cet arôme de raisin est donc encore plus prononcé.

Nous avons eu l’occasion, en qualité de professionnels implantés dans le vignoble Beaujolais, de goûter bon nombre de Beaujolais Nouveau : nous n’en avons pas trouvé un seul de qualité moyenne.
Deux explications possibles :

  • l’année est véritablement exceptionnelle et le millésime sera apte à vieillir (n’hésitez pas à déboucher une bouteille de Beaujolais Nouveau en juin ou juillet. Voire après. Vous pourriez avoir de très bonnes surprises) ;
  • les viticulteurs ont tous fourni un travail exceptionnel, ce qui signifie que la qualité des vins du Beaujolais devrait aller grandissante dans les prochaines années.

Quoi qu’il en soit, nous espérons que vous avez apprécié le Beaujolais Nouveau 2013 (ou que vous l’apprécierez si vous n’avez pas eu l’occasion de le déguster !)

Cette nuit, à 0h01, la percée du Beaujolais Nouveau a eu lieu à Beaujeu, capitale historique et originelle du Beaujolais ! Beaujeu accueille tous les ans « les Sarmentelles », un événement mondial regroupant des milliers de personnes dans les rues de cette toute petite ville.
La percée du Beaujolais Nouveau a lieu à l’ancienne à 0h00 devant une foule d’impatients ! La fête bat alors son plein jusqu’au petit matin. Le froid, souvent présent à cette époque, est souvent vaincu pour le plaisir d’assister à cet événement mondial, dans le coeur du vignoble.

Nous vous donnons rendez-vous dès le mois d’avril pour déguster les autres vins du millésime 2013 et, surtout, espérons que vous serez tout aussi nombreux pour le millésime 2014.