[Vidéo] Travail de la vigne : le cisaillage manuel dans le Beaujolais

Le travail de la vigne dans le Beaujolais : le cisaillage manuel

Le travail de la vigne dans le Beaujolais, mais comme dans tous les vignobles de France, est resté très traditionnel.

Même si le tracteur, et la mécanisation, ont souvent remplacé la main de l’homme ou de l’animal, il est fréquent, voire quotidien, que le viticulteur ait besoin de mettre la main à la pâte ! Mais après tout, c’est son métier, n’est-ce pas ?

Dans certaines parcelles du Beaujolais, souvent trop escarpées, il serait dangereux qu’un tracteur vienne cisailler la vigne (ou rogner comme nous l’avons vu la dernière fois). Pour éviter tout accident (il en arrive assez souvent, malheureusement), il est alors conseillé, il est voire impossible de faire autrement que de prendre une cisaille (de grands ciseaux) et de couper chaque sarment trop long à la main (le sarment de vigne est une branche).

Nous n’avons pas eu l’opportunité de filmer le relevage de la vigne, qui permet à celle-ci de se tenir bien droit et de ne pas se casser au moindre coup de vent… Ce sera pour l’année prochaine !

[Vidéo] Travail de la vigne : le rognage

Travail de la vigne Beaujolais : le rognage

Une petite vidéo de quelques secondes pour vous présenter le travail de la vigne d’un viticulteur, en ce moment ! Il consiste à cisailler la vigne, ou la rogner, c’est à dire couper les côtés et le dessus de chaque cep.

Le travail de la vigne et le dangereux travail du rognage, le cisaillage. Vin du BeaujolaisPour ce faire, la machine présentée ici, montée sur un tracteur, va passer au dessus de chaque rang de vigne et couper les branches qui seraient trop longues, qui dépassent.

Une fois que la fleur de vigne est passée, les raisins ont besoin du plus d’énergie possible, et donc de sève possible, pour se développer comme il fait. Couper les branches trop longues permet de rediriger la sève vers les raisins pour permettre un meilleur développement.
Par ailleurs, la vigne pousse très vite et très rapidement. Il est donc essentiel de pouvoir contrôler la pousse de ses branches, afin d’éviter que son champ ne ressemble à une jungle au bout de quelques semaines.