Vins Francais : vers la fin du bouchon de liège ?

C’est un fléau pour bon nombre d’amateurs de vin Francais. Le « goût de bouchon » toucherait entre 3 et 5 % des bouteilles.

le liège, un bonchon idéal pour les vins Francais ?Qu’elles soient achetées en grande distribution, chez un caviste ou directement chez un producteur, peu importe. La proportion de bouteilles de vin Francais touchées par le fameux, mais indésirable, « goût de bouchon »  serait proche de 5%.

Depuis plusieurs décennies maintenant, d’autres méthodes de bouchage tentent de solutionner ce problème récurrent. Les bouchons synthétiques, en aluminium, en verre ou même en canne à sucre arrivent peu à peu à remplacer le traditionnel bouchon de liège.
Aujourd’hui, ce serait près de 40% des bouteilles de vins produites en France qui seraient bouchées par d’autres techniques que celle du liège.

La méthode synthétique reste la plus courante, parmi les différentes alternatives au liège. Produit à base de plastiques recyclés, le bouchon synthétique, neutre eu goût et en odeur, permet de conserver parfaitement goût et arômes.
Toutefois, le bouchon synthétique a du souci à se faire face à l’arrivée du bouchon à vis et de la capsule en aluminium (comme pour une bouteille de soda au cola). Ces types de bouchage permettraient même de gagner de nouveaux marchés (Chine et Inde, notamment) et séduiraient de plus en plus de personnes sur les marchés traditionnels.
En Allemagne, ce sont 80% des vins consommés qui bénéficieraient de ce type de bouchage.

Les vins Francais seront-ils touchés bouchés à la capsule pour enrayer le phénomène du goût de bouchon ?Toutefois, les producteurs de vins Francais semblent toujours réticents à se vouloir convertir totalement à la vis ou à la capsule. En effet, le collège de spécialistes affirment qu’un vin à besoin de respirer pour vieillir dans de parfaites conditions et développer des arômes plus complexes.
Le liège est, actuellement, l’un des seuls matériaux naturels, et donc peu coûteux, capable de faire respirer le vin. Toutefois, la capsule à vis séduit chaque année de plus en plus de producteurs de vins Français.

Un groupe Australien vient de développer un bouchon à vis composé de 4 joints. Ce système permettra une très bonne gestion de l’oxygénation du vin à l’intérieur de la bouteille. Séduira-t-il producteurs et consommateurs ?

Car, si les solutions alternatives au liège peuvent convenir pour un marché moyen de gamme, les consommateurs de vins dits « hauts de gamme » ne dérogent pas à la règle du bouchon de liège.

Partagez l'information
  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • Google Reader
  • Tumblr
  • LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>