Vous prendrez bien un petit verre de Beaujolais nouveau 2014 ?

Les raisins sont tous rentrés dans le cuvage ! Ils ont presque tous terminé la phase de fermentation alcoolique typique du Beaujolais et sont presque tous pressurés !
Nous sommes rassurés et plutôt contents de ce millésime 2014. Il s’annonce meilleur que ce à quoi nous nous attendions. La pluie, le soleil capricieux, les orages de grêle et le vent nous avaient laissé entrevoir un millésime 2014 assez moyen… mais non ! Il devrait être bien au-dessus de ce que nous avions envisagé.

Une semaine après son passage dans le pressoir, voilà à quoi ressemble un verre de Beaujolais Nouveau 2014

Mais qu’en est-il du Beaujolais Nouveau ? Hé bien, il est comme les autres !

Le Beaujolais nouveau a été pressuré voilà une semaine, et nous sommes en mesure de vous en dévoiler une photo ! Un verre de Beaujolais nouveau 2014 avant l’heure, ça vous dit ? Ne rêvez pas cependant : vous devrez vous contenter d’une simple photo.

Bon, autant être honnête : en ce moment, les acides maliques sont en train de se transformer en acides lactiques (c’est ce qu’on appelle la fermentation malolactique). Les processus chimiques en cours, comparables à tous les vins du monde, ne permettraient pas d’apprécier pleinement notre Beaujolais Nouveau 2014 ! Mais le produit est là : il est en cours de finition.

D’ici quelques semaines, la fermentation malolactique sera terminée : nous pourrons alors réellement appeler ce jus de raisin, en cours de fermentation, un vin ! Car vin, il ne l’est pas encore réellement. Ce sera une fois que toutes ces réactions chimiques et naturelles se seront terminées que ce jus deviendra le Beaujolais Nouveau 2014.

Vous pouvez discerner, sur la photo, que le vin est encore trouble, d’une couleur rose éclatante.
Dans le Beaujolais, tous les vins ont cette teinte avant de prendre la couleur habituelle sombre de leur robe.  C’est, là encore, totalement normal et naturel. C’est pendant cette phase de fermentation malolactique que le jus de raisin fermenté se transforme en vin, qu’il en prend toutes les caractéristiques.

Que dire de plus pour vous donner envie de le goûter ? Les arômes actuels sont typiques d’un véritable Beaujolais nouveau : ceux du raisin mûr. Ils n’évolueront pas. Comme nous vous l’expliquions hier sur la manière dont est fait le Beaujolais Nouveau, les arômes de ce type de vins ne peuvent être autres que ceux du raisin (hormis avec l’emploi de levures qui cherchent à standardiser les goûts d’une année sur l’autre, qui cherchent donc à tuer la typicité du produit) !

Nous avons la chance de pouvoir suivre son évolution, au jour le jour ! Quant à vous, vous n’aurez pas le droit de le déguster avant le 20 novembre prochain à minuit…Si vous voulez en savoir plus sur le Beaujolais Nouveau et le millésime 2014, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Contacter la société Mardi Broussaud SARL
Partagez l'information
  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • Google Reader
  • Tumblr
  • LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>